Les 500 signatures de Mélenchon et l'affaire Pegasus. Le 18h du 19 juillet 2021 de PolitiqueMatin.fr

500
Jean-Luc Mélenchon n'obtiendra peut-être pas les 500 signatures
nécessaires à sa candidature.

Les 500 signatures de Mélenchon et l'affaire Pegasus. Retour sur l'actualité politique du lundi 19 juillet 2021.

Jean-Luc Mélenchon n'obtiendra peut-être pas ses 500 signatures

Pour prétendre à la candidature pour l'élection présidentielle, il faut réunir un minimum de 500 signatures de maires. Ces soutiens sont indispensables et Jean-Luc Mélenchon risque de ne pas les réunir. En effet, lors de sa candidature en 2017, le chef de file des Insoumis avait rassemblé 805 parrainages dont la moitié venant d'alliés communistes.

Seul hic, pour l'élection présidentielle de 2022, les communistes ont décidé de faire cavalier seul et de présenter leur propre candidat, Fabien Roussel. Problème pour Jean-Luc Mélenchon, les parrainages des communistes représentaient la moitié des signatures récoltées en 2017.

Ursula Von der Leyen juge « inacceptable » l'affaire Pegasus

La présidente de la Commission européenne, a réagi lundi 19 juillet 2021, à l'affaire d'espionnage mondiale Pegasus. Ursula Von der Leyen a ainsi estimé que si les faits étaient avérés, ils étaient complètement « inacceptables ». La présidente a tenu à rappeler que « La liberté de la presse est une valeur centrale de l'Union européenne ».

Dimanche 18 juillet 2021, un consortium de 17 médias à travers le monde ont dévoilé une large affaire d'espionnage. Plus de 50.000 numéros auraient été espionnés grâce au logiciel israélien Pegasus. Ce dernier permet de voir les messages, photos et contacts d'un téléphone mais également d'en écouter les appels téléphoniques.

Clément Beaune estime que l'affaire Dupond-Moretti n'est pas « un problème politique »

Le secrétaire d'État aux affaires étrangères a réagi lundi 19 juillet à la mise en examen du garde des Sceaux et ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti. Pour Clément Beaune, cette mise en examen pour prise illégale d'intérêt n'est pas « un problème politique », et doit faire l'objet du respect des procédures policières et judiciaires.

Pour rappel, Éric Dupond-Moretti a été mis en examen vendredi 16 juillet 2021, dans le cadre d'une affaire de prise illégale d'intérêt. Il est accusé d'avoir réglé ses comptes avec un magistrat avec qui il était en conflit avant de devenir ministre.

Jean Castex invité du 13h de TF1 mercredi 21 juillet

Le Premier ministre sera en direct du journal de 13h de TF1 mercredi 21 juillet 2021. Jean Castex reviendra dans une interview sur l'entrée en vigueur du pass sanitaire dans les lieux de loisirs et de culture accueillant plus de 50 personnes. Cet entretien interviendra seulement quelques heures avant le début de l'examen de la loi intégrant l'obligation vaccinale des soignants et étendant l'utilisation du pass sanitaire, à l'Assemblée nationale.

Jean Castex expliquera également la suite de la politique anti-Covid du gouvernement, évoquant notamment les sujets discutés durant la matinée, lors du conseil de Défense.


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique