Mosquée de Strasbourg : Julien Bayou exige des excuses ou il portera plainte

10 %
La construction de la mosquée de Strasbourg est subventionnée à
hauteur de 10% par la mairie.

Le numéro un d'Europe Écologie Les Verts, Julien Bayou, a réagi jeudi 25 mars 2021 aux propos des ministres Darmanin et Schiappa au sujet de la mosquée de Strasbourg. Ce dernier exige des excuses ou il porte plainte au nom de son parti.

« Je demande solennellement à ces deux ministres des excuses »

Invité de Radio Classique, jeudi 25 mars 2021, le patron d'EELV a déclaré « Je demande solennellement à ces deux ministres des excuses ou à leur Premier ministre de les recadrer. Et à défaut nous porterons plainte pour diffamation et ils seront mis en examen ». Mardi 23 mars et mercredi 24, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, et Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, avaient tous les deux critiqué la subvention accordée par la mairie de Strasbourg à la construction d'une mosquée.

Le ministre de l'Intérieur estimait que la maire EEVL de Strasbourg, Jeanne Barseghian, n'avait pas à accorder de financement à la construction d'une mosquée soutenue par une association pro-Turque. Gérald Darmanin avait alors déclaré « Nous considérons que cette collectivité n'aurait pas dû financer une ingérence étrangère sur notre sol ».

Rapidement, le ministre a été soutenu par Marlène Schiappa qui, de son côté, estimait que « les maires du parti EELV sont sur une pente très glissante vis-à-vis de l'islamisme radical » leur reprochant de flirter « de plus en plus dangereusement avec les thèses de l'islamisme radical ».

« À défaut nous porterons plainte pour diffamation »

Face à ces déclarations, Julien Bayou demande réparation, estimant que Gérald « Darmanin a menti, il a dit avoir prévenu la maire, ce n'est pas vrai » et s'indignant de la situation . « Il n'est pas possible aujourd'hui de profiter de sa position de ministre pour diaboliser ses adversaires, peut-être parce qu'ils sont en dynamique. C'est la négation du débat démocratique ».

En l'absence d'excuses de la part de Gérald Darmanin et de Marlène Schiappa ou en l'absence de recadrage de la part de Jean Castex, le secrétaire national d'EELV a déclaré qu'il porterait plainte pour diffamation au nom de son parti, qui subit depuis plusieurs mois « une tentative d'écolo-bashing ».

La maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian, a également réagi jeudi 25 mars rappelant à Gérald Darmanin que son devoir d'élue locale était de « permettre aux Strasbourgeois de toutes confessions, d'exercer leur culte dignement, dans des lieux dignes et sécurisés ».


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique