Une affaire de jupe et la vaccination de 200 maires. Le 18h du 31 décembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

6,35 %
Benoît Hamon a obtenu 6,35% des voix au premier tour de l'élection
présidentielle de 2017.

Une affaire de jupe et la vaccination de 200 maires. Retour sur l'actualité politique du jeudi 31 décembre 2020.

Marlène Schiappa maintient ne pas s'être emballée dans l'affaire de la jupe

En septembre 2020, une jeune femme avait porté plainte à Strasbourg pour agression alors qu'elle portait une jupe. La ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, avait alors fait le déplacement pour apporter son soutien à l'étudiante. Depuis, l'accusation peine à prouver les dires de la jeune femme, la ministre ne retire cependant pas son soutien.

Interrogée par FranceInfo, jeudi 31 décembre 2020, la ministre a alors déclaré « Je ne me suis pas emballée. Il y avait une instrumentalisation autour de cette affaire, avec des groupes d'extrême droite qui, sur Facebook, appelaient à se faire justice soi-même. (…) Mon but, c'était de dire : l'État est présent ».

Deux cents maires souhaitent se faire vacciner pour donner l'exemple

La campagne de vaccination a débuté dimanche 27 décembre 2020 mais les Français sont toujours aussi frileux à l'idée de se faire vacciner. Pour aider les Français dans leur choix, 200 maires ont pris la décision de se faire vacciner afin de convaincre leurs administrés.

Mené par le maire de Poissy, Karl Olive, le mouvement des maires estime que cet engagement convaincra les Français : « Parce que les Français ont confiance en leur maire, notre exemple et notre incitation peuvent convaincre demain des administrés aujourd'hui fébriles. Dans nos marchés de centre-ville ces jours derniers encore, 6 administrés sur 10 nous posent la même question : Et vous, allez-vous vous faire vacciner ? ».

Le maire de Nancy juge insuffisantes les annonces du gouvernement

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé mardi 29 décembre 2020 sur France 2 qu'un couvre-feu à 18 heures serait mis en place dès le 2 janvier 2021 dans une vingtaine de départements dans lesquels la situation sanitaire s'est détériorée.

Une annonce qui n'a que très peu satisfait le maire socialiste de Nancy, Mathieu Klein, qui demande depuis plus de dix jours que des mesures de reconfinement ou d'allongement du couvre-feu soient prises au niveau local. Pour lui, cette annonce s'est faite trop attendre « Le couvre-feu est une mesure tardive qui risque de s'avérer insuffisante. Sans effets rapides, chacun doit avoir conscience que la question d'un confinement se posera à nouveau ».

Benoît Hamon lance une web TV payante pour concurrencer CNews

L'ancien candidat socialiste à la présidentielle ne cache pas son mépris pour la chaîne d'information CNews. Pour concurrencer cette dernière, Benoît Hamon lance sa web TV payante SensTV. Moyennant un abonnement mensuel de 4,99 euros, soit presque l'équivalent de Prime Video ou Disney+, vous pourrez avoir accès à plus de 50 heures de documentaires que Benoît Hamon voit comme « l'anti-CNews ».

Benoît Hamon confiait au Parisien les raisons de cette nouvelle web TV « À l'heure où le temps de l'information s'accélère au risque du rétrécissement, je veux proposer de ralentir, de mettre sur pause. C'est une chaîne pour réfléchir et faire réfléchir » avant d'ajouter en parlant de CNews « Cette chaîne est en permanence dans la polémique, la recherche du buzz, le spectaculaire, quitte à mépriser la vérité. Modestement, SensTV est une alternative à cela ».


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique