Covid-19 : couacs de comm' pour Pâques aussi en Allemagne

20 %
Près de 20% des Français passeront Pâques dans des départements
confinés.

La Covid-19, outre avoir grippé l’intégralité de l’économie mondiale, semble avoir grippé l’ensemble de la communication institutionnelle, y compris dans des pays où elle a l’habitude de rouler plutôt bien. L’Allemagne en a fait les frais la semaine du 21 mars 2021 avec un véritable mea culpa de sa chancelière, Angela Merkel, concernant les festivités de Pâques.

Pâques confinée en Allemagne ? C’est finalement « nein »

L’annonce avait fait beaucoup de bruit, surtout que les Français s’attendaient à ce que leur gouvernement fasse des annonces à peu près similaires : le 22 mars 2021, Angela Merkel annonçait un confinement dur du 1er au 5 avril 2021, soit durant la fête chrétienne de Pâques. Et par confinement dur, il s’agissait potentiellement du plus serré des confinements subis depuis le début de la pandémie par les Allemands.

Les festivités de Pâques devait être tout simplement interdites : pas de rassemblements en famille, pas de sorties autorisées et, surtout, pas d’offices religieux. C’est cette dernière mesure qui a finalement eu l’effet d’une bombe, au point qu’Angela Merkel a dû se résoudre à un rétropédalage en bonne et due forme.

Angela Merkel demande « pardon »

Mercredi 24 mars 2021, soit deux jours à peine après l’annonce, le gouvernement allemand a fait savoir que les fêtes de Pâques pourront se tenir. Certes, la pandémie contraint à prendre des mesures et des restrictions, mais les offices religieux seront bien à l’ordre du jour.

Angela Merkel aurait déclaré que son annonce est une « erreur » et demande « pardon » aux Allemands et aux responsables religieux qui auraient dû fermer les portes des églises. À 11 heures, une réunion avec les responsables des 16 Länders et le gouvernement fédéral a été organisée, pour décider du détail des restrictions et autorisations.


Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio