Deuxième tour : il faut une "déferlante" des chefs d'entreprise...

48,9 %
En France, le taux d'emploi des 55-64 ans est de 48,9%.

L’entreprise n’est ni de Droite ni de Gauche mais encore moins extrémiste !

Le mouvement ETHIC représentatif du paysage des entreprises de France (des micro entreprises au CAC 40) estime de son devoir d’intervenir pendant cette semaine électorale cruciale.

Certains députés extrémistes violemment anti-entreprises de NUPES sont déjà élus à l’Assemblée Nationale.

Il faut rappeler que la commission des finances à l’Assemblée Nationale revient par tradition au premier parti d‘opposition. Cela signifie que l’Extrême Gauche aura accès à tout ce qui est essentiel à l’économie du pays. On peut craindre le pire…

« Agir pour le pouvoir d’achat ce n’est pas être l’ennemi des entreprises, du profit et de l’économie de marché, c’est même le contraire ».

Puisque ni les libéraux, ni les centristes, ni Ensemble, ni la droite n’ont estimé utile de constituer un « front républicain » pour bloquer l’extrême gauche, c’est un appel aux 3 millions d’entrepreneurs ainsi qu’aux représentants des mouvements patronaux, que lance le mouvement ETHIC pour raison garder.

Les chefs d’entreprise de tous horizons estiment qu'il faut porter haut et fort les couleurs du travail, de l’entrepreneuriat et de la responsabilité individuelle. Ce n’est pas en interdisant les licenciements que l’on crée de l’emploi, il faudrait le rappeler ! Le « plein emploi » selon Jean-Luc Mélenchon offre autant de mesures radicales qu’utopiques et contreproductives.


Sophie de Menthon

Sophie de Menthon est la présidente du mouvement patronal Ethic. Elle est également membre du conseil économique et social (CESE), et auteur de nombreux ouvrages pédagogiques ou de vulgarisation pour la jeunesse

 

http://www.sophiedementhon.fr/