6 Français sur 10 sont pour un Confinement, mais sans restrictions ?

66 %
66% des 18-24 ans pensent trasgresser le Confinement 3.

C’est un « et en même temps » que le gouvernement va avoir beaucoup de mal à appliquer, parce qu’il est complètement paradoxal. Pourtant, à en croire le sondage Odoxa-Backbone Consulting réalisé pour FranceInfo et Le Figaro et publié jeudi 28 janvier 2021, les Français seraient en majorité pour un reconfinement, mais sans les mesures restrictives qui vont avec.

7 Français sur 10 veulent un Confinement 3 le plus vite possible

C’est assez rare pour le souligner, le Confinement 3 est bien accepté par l’ensemble de la population, au-delà des frontières politiques. Si les proches du Rassemblement Nationale ne sont que 51% à être en faveur du confinement, Ils sont plus de 60% chez les Républicains et les Insoumis, et même plus de 75% chez les sympathisants du PS et de LREM. Dans l’idée, donc, les Français sont pour le confinement, révèle le sondage Odoxa publié le 28 janvier 2021.

Mieux : alors que le gouvernement tergiverse et prépare doucement les Français à l’inévitable, le Confinement 3 est attendu et même espéré. 70% des interrogés le voudraient le plus rapidement possible, précise le sondage.

Un Confinement… qui n’en est pas un ?

S’ils veulent le confinement, le Français ne veulent pas… les mesures qui vont avec un confinement. S’ils accepteraient, selon le sondage Odoxa-Backbone Consulting pour FranceInfo et Le Figaro, de ne pas pouvoir se déplacer hors de leur région (64%)… ils n’acceptent aucune autre mesure restrictive. Les Français veulent donc le Confinement, mais en même temps ne pas être confinés.

Ainsi, 57% refusent de se voir interdire la visite d’amis à la maison, 64% ne veulent pas que soient fermés les commerces non essentiels, 60% ne veulent pas que les établissements scolaires ferment et 54% refusent même la prolongation de la fermeture des bars et restaurants. Résultat : 4 Français sur 10 ont l'intention de le trasgresser.

Les Français aimeraient donc que le gouvernement opte pour un confinement… sans aucune restriction. Un option plus improbable que possible, le succès du confinement contre le virus tenant, justement, en ce qu’il réduit les interactions sociales et les contacts entre les personnes, afin d’empêcher le virus de se propager.


Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio