Au courant de leur existence, le gouvernement a-t-il protégé les dîners clandestins ?

Le porte-parole du gouvernement était au courant que des dîners
mondains et clandestins étaient organisés.

Marlène Schiappa a confirmé que Gabriel Attal avait reçu une invitation à un dîner clandestin mais qu'il avait refusé de s'y rendre. Alors pourquoi le gouvernement a-t-il choisi de couvrir l'existence de ces dîners ?

Des dîners clandestins avec des ministres

L'affaire des dîners clandestins de ministres prend de l'ampleur. Vendredi 2 avril 2021, M6 diffusait un reportage qui affirmait que des dîners clandestins étaient organisés dans des restaurants et que parmi les invités triés sur le volet, on pouvait trouver des ministres. La ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a affirmé sur France Info, mardi 6 avril 2021, que le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, avait été invité à l'un de ces dîners clandestins mais en avait décliné l'invitation. « Je sais de source sûre qu'il y a effectivement eu une invitation et que Gabriel Attal a refusé fermement cette invitation en disant qu'il y avait des mesures sanitaires et que donc ça allait de soi que lui ne viendrait pas ».

Ainsi, Gabriel Attal qui estimait dimanche 4 avril : « Je ne crois pas une seule seconde que des membres du gouvernement se rendent dans des restaurants clandestins », connaissait l'existence de ces dîners clandestins. Alors pourquoi ne pas avoir saisi le ministre de l'Intérieur pour que ce dernier diligente une enquête ? Pourquoi attendre la diffusion d'un reportage qui fait éclater au grand jour toute cette affaire ?

Démission si participation

Ainsi, Marlène Schiappa a confirmé que le gouvernement avait connaissance de ces dîners puisque certains membres avaient reçu des invitations. Cependant, pour la ministre déléguée, la réponse du gouvernement doit être ferme, estimant que la participation à ces dîners devait entraîner la démission du ministre impliqué. « D'abord, avoir une amende comme n'importe quel citoyen, et ensuite évidemment démissionner », a-t-elle déclaré.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a de son côté annoncé qu'une enquête serait lancée pour déterminer l'identité des participants à ces dîners défiant les règles sanitaires, afin de les sanctionner. Sur Twitter, il indiquait avoir saisi le préfet de Paris Didier Lallement. « À la suite du reportage de M6, j'ai demandé au Préfet de police de Paris de vérifier l'exactitude des faits rapportés afin, s'ils sont vérifiés, de poursuivre les organisateurs et les participants de ces dîners clandestins ».


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique