Les professionnels de la manif et l'école de Pink Floyd. Le 18h du 29 mars 2021 de PolitiqueMatin.fr

500
500 organisations, associations et syndicats ont appelé à manifester
contre le projet de loi climat.

Les professionnels de la manif et l'école de Pink Floyd. Retour sur l'actualité politique du lundi 29 mars 2021.

François de Rugy en a assez des « professionnels de la manif »

Le député LREM François de Rugy et ancien ministre de l'Écologie, est revenu dans une interview à France Info sur l'incessante opposition dont le gouvernement et Emmanuel Macron sont victimes de façon systématique sur les sujets d'écologie. Alors que le projet de loi Climat est à l'examen à l'Assemblée nationale, 500 organisations, associations et syndicats ont appelé à manifester dimanche 28 mars 2021 contre ce projet.

Un appel à la manifestation qui a fait fortement réagir François de Rugy : « J'en ai un peu assez de ces professionnels de la manif, c'est en réalité une opposition politique et c'est un peu une opposition systématique » qui ajoute : « On a l'impression que quoi que fasse le président de la République, le gouvernement ou les députés, ça ne sera jamais assez en matière d'écologie ».

Jean-Michel Blanquer partage une parodie des Pink Floyd

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a partagé dimanche 28 mars 2021, via son compte Twitter, une vidéo américaine parodiant la célèbre chanson des Pink Floyd, Another Brick In The Wall. La parodie intitulée Another Window on Zoom, en Français, Une autre fenêtre sur Zoom, réclame la réouverture des écoles. Une façon pour le ministre de continuer à soutenir le maintien de l'ouverture des écoles.

Le choix du titre des Pink Floyd n'est pas anodin, puisque qu'il dénonce une éducation aseptisée et conformiste mettant en avant son côté robotique. Une vision que reprennent les auteurs et chanteurs de cette reprise qui dénoncent l'éducation à distance qui desserre l'enfant. Une initiative qui n'a pas forcément plu à l'Américaine à l'origine du clip. Ifat Orgad a répondu via Twitter à Jean-Michel Blanquer : « Je suis très heureuse que Monsieur Blanquer ait apprécié ma chanson. Cependant, elle est basée sur la situation dans laquelle je vis en Californie, où nos enseignants sont déjà vaccinés. C'est très différent de la situation en France ».

Marine Le Pen souhaite à la fermeture des écoles

Invitée sur le plateau de Dimanche en politique sur France 3, dimanche 28 mars 2021, la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen a appelé le gouvernement à fermer les écoles estimant que la situation sanitaire ne permettait plus leur ouverture. « Dans la situation actuelle, on ne peut pas faire autrement ».

Marine Le Pen estime ainsi, qu'il faut prendre le problème en amont. « Autant avancer la date des vacances, peut-être pour créer une forme de vide sanitaire, plutôt que d'attendre que les classes ferment les unes après les autres ». Revenant sur la stratégie vaccinale du gouvernement la candidate à la présidentielle a qualifié de débâcle la gestion de la crise par le président et d'erreur le choix de ne pas faire vacciner les enseignants.

Marlène Schiappa estime qu'une parie du PS est « à la remorque des idées indigénistes »

Marlène Schiappa est revenue lundi 29 mars 2021 au micro de RTL sur la polémique entourant Audrey Pulvar. Audrey Pulvar avait estimé samedi 27 mars 2021, que les personnes blanches avaient le devoir de « se taire » lors des réunions dédiées aux victimes de racisme. Une sortie vivement critiquée par la droite mais également pas Marlène Schiappa qui a estimé : « La République est une et indivisible. La citoyenneté, c'est un ensemble de droits et devoirs qui ne varient pas en fonction de la couleur de peau ».

« Il me semble qu'Audrey Pulvar, une partie de l'UNEF, une partie du Parti socialiste, sont à la remorque des idées indigénistes en souhaitant qualifier les personnes en fonction de leur couleur de peau » a estimé Marlene Schiappa.

La ministre est également revenue sur l'affaire de la mosquée de Strasbourg. Malgré la demande expresse de Julien Bayou et le dépôt de plainte à son encontre pour diffamation, la ministre déléguée à la Citoyenneté persiste et signe estimant une fois de plus que « EELV est complaisant avec l'islamisme radical »


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique