Roselyne Bachelot hospitalisée et le concours de mode de Gérald Darmanin. Le 18h du 24 mars 2021 de PolitiqueMatin.fr

533 EUROS
En 2004, le changement d'uniforme de la police avait coûté 533 euros
par policier.

Roselyne Bachelot hospitalisée et le concours de mode de Gérald Darmanin. Retour sur l'actualité politique du mercredi 24 mars 2021.

Roselyne Bachelot atteinte du Covid et hospitalisée

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a annoncé lundi 22 mars 2021 être positive au Covid-19. Mercredi 24 mars 2021, ses proches annoncent son hospitalisation après l'aggravation de ses symptômes respiratoires. Ses proches tempèrent tout de même « son état est stable et n'inspire pas d'inquiétudes. Son médecin a préconisé une surveillance accrue à l'hôpital pour les quelques jours à venir. »

La ministre du Travail dont on apprenait l'hospitalisation lundi 22 mars est pour sa part sortie mercredi 24 mars 2021. Elisabeth Borne a fait part de la nouvelle sur Twitter : « Sortie de l'hôpital à l'instant, je suis soulagée. Merci au personnel soignant qui m'a accompagnée pendant ces jours difficiles pour leur travail formidable et à vous tous pour vos messages de soutien. J'ai une pensée pour nos concitoyens qui luttent en ce moment contre ce virus ».

Gérald Darmanin lance un concours pour moderniser les uniformes de la police

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a envoyé un courrier à 24 écoles de mode pour proposer à leurs étudiants de dessiner le prochain uniforme de la police. Le but étant de leur donner « une apparence plus moderne, plus en phase avec les nécessités du terrain et les réalités de la société ». Le concours a cependant suscité la polémique puisque le ministre propose de participer à titre gratuit, aucune rémunération n'est prévue pour le gagnant.

Autre point de polémique le coût financier de ce changement d'uniforme. En 2004, le dernier changement designé par Balencigia avait coûté la bagatelle de 21 millions d'euros. Une somme considérable, que les policiers aimeraient voir affecter à de nouveaux effectifs ou de nouveaux moyens.

Marlène Schiappa considère que EELV « flirte de plus en plus dangereusement avec les thèses de l'islamisme »

Après le coup d'éclat du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui s'offusquait que la mairie écologiste de Strasbourg subventionne la construction d'une mosquée à hauteur de 10%, c'est au tour de Marlène Schiappa d'entrer dans la danse. La ministre déléguée à la Citoyenneté estime qu'Europe Ecologie Les Verts, « flirte de plus en plus dangereusement avec les thèses de l'islamisme ».

Elle a tenu à rappeler que : « ce n'est pas la première fois que des maires du parti EELV sont sur une pente très glissante de l'islamisme radical », comme lorsque le maire de Grenoble, Éric Piolle avait subventionné le CCIF, association par la suite dissoute par le gouvernement pour « propagande ismlamiste ».

Pâques sous cloche, Angela Merkel fait marche arrière

La Chancelière allemande, Angela Merkel avait annoncé que le week-end de Pâques serait entouré de mesures sanitaires plus restrictives, afin d'empêcher tout bond de la prolifération du virus sur le territoire allemand. Finalement, il n'en sera rien et la Chancelière fait marche arrière.

Mercredi 24 mars 2021, deux jours après les annonces, le gouvernement d'Angela Merkel a fait savoir qu'il n'y aurait pas de mesures supplémentaires pour Pâques. La Chancelière a par la suite demandé « pardon » aux Allemands pour son « erreur ».


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique