Moment de convivialité au ministère et les prières de couloir. Le 18h du 7 avril 2021 de PolitiqueMatin.fr

22 HEURES
La petite soirée au ministère a eu lieu en janvier 2021, aux alentours
de 22 heures.

Moment de convivialité au ministère et les prières de couloir. Retour sur l'actualité politique du mercredi 7 avril 2021.

Une fête au ministère de l'Enseignement supérieur … sans masque

Le gouvernement a du mal à sortir des polémiques, après le reportage de M6 mettant en avant des dîners clandestins avec des ministres, le ministère de l'Enseignement supérieur est épinglé pour avoir organisé une fête sans masque. Un internaute a publié la vidéo lundi 5 avril sur Twitter. Sur cette dernière on voit certains collaborateurs du ministère danser sans masque aux alentours de 22h

Interrogée par 20minutes, la ministre, Frédérique Vidal, a réagi à la polémique : « C'était un vendredi soir, il était 22h passé. Il s'agissait d'un moment de convivialité entre quelques collaborateurs, qui se trouvaient dans une cuisine partagée. C'est un moment de détente en marge d'une semaine de travail, il n'y a pas lieu de monter ça en épingle ».

Petite "bamboche" organisée au ministère de l'enseignement supérieur...
Vidéo filmée le 29 janvier 2021 aux alentours de 22h... #MangeonsLesRiches #chalencon #RestaurantsClandestins @sup_recherche pic.twitter.com/pvZ6ejz0QJ

— Johnny_keumook ? (@ton_breu) April 5, 2021

Stéphane Piednoir : il faut « refuser la pratique des prières dans les couloirs des universités »

Le sénateur LR Stéphane Piednoir exposait lors d'une séance d'examen du texte sur le séparatisme, un nouvel amendement visant à faire interdire les prières dans les couloirs des universités. Il a tenu à rappeler que « l'exercice du culte dans un lieu inapproprié ne semble pas acceptable dans notre République » ajoutant qu'il s'agissait là d'un « phénomène constant, plusieurs fois recensé ».

Il a estimé que cet amendement avait une importance capitale pour faire reculer le séparatisme partout où c'est possible (…) et d'envisager les voies et les moyens de le faire.

Arnaud Montebourg croit en la victoire de Marine Le Pen

L'ancien ministre d'Emmanuel Macron, Arnaud Montebourg, estime que la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen peut remporter l'élection présidentielle de 2022. En effet, selon lui Emmanuel Macron n'est « pas un rempart » à l'extrême droite car il est « détesté parce qu'il est arrogant ».

Pour Arnaud Montebourg, l'élection présidentielle de 2022 aura des airs anglo-saxons. « C'est la même chose que le phénomène Trump ou le Brexit » , pas de candidat assez fort pour faire rempart. L'ambassadeur du Made in France est catégorique : « C'est lui (Emmanuel Macron) qui mettra au pouvoir Madame Le Pen ».

François Ruffin : le comportement d'Emmanuel Macron n'est « plus tolérable »

Le député insoumis, François Ruffin, a fustigé l'attitude du président de la République dans un entretien donné au Monde . François Ruffin a déclaré ne plus en pouvoir du comportement d'Emmanuel Macron. « Cet homme, Macron, qui décide seul, pour toute la France, ce n'est plus tolérable. Je ne le supporte plus ».

À l'Assemblée nationale, il a déclaré qu'il n'obéirait plus, une déclaration choc qu'il précise : « Cela ne veut pas dire que je ferai n'importe quoi, mais je n'accepte plus de jouer à « Manu a dit » : « Manu a dit "couvre-feu 20 heures" », puis 18 heures, puis 19 heures… « Manu a dit "pas le droit d'aller à plus d'un kilomètre" », puis à 10 km. « Manu a dit "les étudiants en zoom" » puis « Manu a dit "vous avez le droit à un jour de présentiel" », etc. »


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique