Déconfinement : Emmanuel Macron se confie dans un entretien avec des collégiens

11 MILLIARDS €
Le troisième confinement coûte 11 milliards d'euros par mois en aide
aux entreprises.

Alors même que les élus, les commerçants et les syndicats réclament plus d'informations sur la stratégie de déconfinement du gouvernement, Emmanuel Macron se confie à des collégiens lors d'une rencontre virtuelle.

« Des assouplissements pour cet été »

Lors d'une rencontre virtuelle, mardi 6 avril 2021 avec une classe de troisième, le président de la République s'est laissé aller à quelques confidences sur l'après-confinement. Des informations que les élus et les commerçants, entre autres, réclament depuis l'annonce de la mise en place d'un troisième confinement.

S'il a évoqué la stratégie que son gouvernement souhaitait mettre en place pour le déconfinement, Emmanuel Macron a gardé une certaine réserve, ne promettant rien. Enfin essayant, puisque face aux questions des élèves concernant l'été, le chef de l'État a promis : « Il y aura des assouplissements pour cet été et oui, les commerces vont rouvrir là, à partir de mi-mai ».

Un déconfinement progressif en perspective

Cependant, s'il promet un déconfinement au mois de mai et des assouplissements pour l'été, Emmanuel Macron tempère précisant : « on va rouvrir moins vite que le 11 mai dernier ». Un déconfinement très progressif pour éviter un emballement épidémique à la réouverture. Il a d'ailleurs également confié aux élèves que « jusqu'à la fin de l'année scolaire, il ne devrait pas y avoir un nouveau confinement. »

Emmanuel Macron a tout de même tenu à défendre la politique sanitaire qu'il conduit depuis plus d'un an. « La question, c'est : à quel prix vous avez cela ? L'Allemagne a dû fermer ses écoles et ses commerces non alimentaires depuis la mi-décembre. Que cela décroisse et qu'il y ait des débuts de réouverture, oui. Mais est-ce qu'en proportion on aurait dû faire trois mois de confinement strict ? J'ai envie de raisonner à l'envers : je préfère me dire que nous avons préservé la vie de notre pays grâce à des mesures proportionnées ».


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique