Une impréparation vaccinale et un rendez-vous avec le gouvernement. Le 18h du 6 janvier 2021 de PolitiqueMatin.fr

67,15 %
67,15% des Français ne font pas confiance au gouvernement pour
accélérer la campagne de vaccination.

Une impréparation vaccinale et un rendez-vous avec le gouvernement. Retour sur l'actualité politique du mercredi 6 janvier 2021.

Gérard Larcher dénonce « l'impréparation vaccinale »

Le président du Sénat, Gérard Larcher a déploré sur France 2 « l'impréparation vaccinale » de la France et de son gouvernement. Selon lui, le gouvernement n'a pas su faire les bons choix dans la mise en place de la campagne vaccinale contre le Covid-19 : « Un choix qui n'est pas du tout adapté aux types de vaccins aujourd'hui disponibles. (…) Il n'y a pas d'autre réponse que la vaccination de manière collective du fait même des conditions de conservation. »

Pour le président du Sénat, il faut placer un logisticien à la tête de cette campagne. Rappelant qu'il s'agissait avant tout d'une « affaire de logistique, une affaire d'organisation. »

Gabriel Attal fait un point sur la campagne vaccinale française

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a fait le point sur la situation sanitaire, mercredi 6 janvier 2021. Estimant que la « situation restée préoccupante » ajoutant que « Le premier défi de 2021, c'est de prendre les mesures qui s'imposent même si elles sont difficiles ».

Il a également évoqué le sujet de la réouverture des stations de ski déclarant « Evidemment nous avons conscience du besoin de visibilité des acteurs de la montagne. (…) je veux rappeler que cette date (le 7 janvier) a été annoncée comme une date de rendez-vous mais pas comme une date de réouverture. »

Le maire de Saint-Gervais-les-Bains propose de rouvrir les petites stations de ski

L'espoir d'une ouverture des stations de ski espérée le 7 janvier s'éloigne de plus en plus. Le maire de Saint-Gervais-les-Bains, Jean-Marc Peillex, estime qu'il faut faire du cas par cas pour la réouverture des stations de ski. Estimant sur BFMTV, qu'il fallait rouvrir les petites stations.

« Si on classe toutes les stations comme les grandes stations de ski de Savoie, c'est-à-dire les stations gérées par la Compagnie des Alpes, effectivement nous n'allons pas rouvrir parce que ce sont des 'usines à ski' avec des gens qui viennent de partout et avec un fort taux de concentration. »


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique