Bernie Sanders : vous pourrez bientôt acheter les moufles qui font fureur

1,8 MILLION €
Bernie Sanders a levé 1,8 million d'euro en cinq jours avec la vente
des objets dérivés.

Le 20 janvier 2021 n'aura pas été le témoin d'un seul grand évènement mais de deux. Outre l'investiture de Joe Biden comme 46e président des États-Unis, cette date aura marqué l'avènement des moufles de l'ancien vice-président Bernie Sanders. Pour les fans de ces dernières, bonne nouvelle, elles seront bientôt disponibles à la vente.

La créatrice des moufles annonce avoir trouvé un fournisseur

Le 20 janvier 2021, il faisait très froid et l'ancien vice-président des États-Unis, Bernie Sanders, a décidé de porter une paire de moufles pour se réchauffer. Depuis, c'est l'emballement sur les réseaux sociaux, tout le monde veut se procurer la même paire de moufles que l'homme politique. Une demande démentielle à laquelle la créatrice, enseignante dans le Vermont ne peut pas répondre.

Samedi 30 janvier 2021, via son compte Twitter, la créatrice Jennifer Ellis annonce une bonne nouvelle aux fans des moufles. « J'ai une super nouvelle ! Je m'associe avec Teddy Bear dans le Vermont pour produire les moufles de Bernie pour TOUT LE MONDE !! ». Une nouvelle qui a de quoi ravir les fans mais également l'association Make a Wish du Vermont.

Une partie des gains ira à l'association Make a Wish du Vermont

L'aventure prend un tournant inattendu pour l'enseignante qui fait face depuis dix jours à une très forte demande pour ses moufles. Face à cela, Jennifer Ellis a décidé de verser une partie des gains issus de la vente des moufles à l'association Make a Wish Vermont. L'association a pour but de réaliser les rêves des enfants malades.

Jennifer Ellis n'est pas la seule à faire un beau geste. Bernie Sanders a profité de l'engouement autour du cliché le représentant recroquevillé sur lui-même avec les fameuses moufles lors de l'investiture de Joe Biden pour lever des fonds. La vente d'objets dérivés du cliché lui a permis de récolter 1,8 million de dollars en seulement cinq jours.


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique