Propagande électorale : Régler les problèmes d'acheminement pour le second tour

66,1 %
Au premier tour des élections régionales, le taux d'abstention au
niveau national est de 66,1%.

Des problèmes d’acheminement de la profession de foi des candidats ont été constatés pour le premier tour des élections régionales. La société Adrexo est principalement pointée du doigt.

Distribution des bulletins de vote et professions de fois des candidats : « Défaillance du service public national »

Alors que dimanche 20 juin 2021 avait lieu le premier tour des élections régionales, à la veille du scrutin, de nombreux citoyens n’avaient pas reçu les documents officiels de propagande électorale (profession de foi et bulletins de vote). Plusieurs candidats à droite comme à gauche, se sont plaints de ces problèmes d’acheminement. Les deux sociétés responsables de la logistique, Adrexo et La Poste sont convoquées lundi 21 juin 2021 par le ministre de l’Intérieur.

« La défaillance du service public national des élections est inacceptable et ne peut qu'alimenter l'abstention », préviennent dans un communiqué commun les collectivités (l'Association des maires de France, l'Assemblée des départements de France et Régions de France).

La propagande électorale indispensable en période de crise 

Ils jugeaient ces documents d’autant plus indispensables que la crise sanitaire a réduit les capacités de mobilisation des électeurs pendant la campagne. Et selon certains représentants politiques, le gouvernement est responsable de ce mauvais acheminement. En effet, le prestataire Adrexo a été choisi au terme d'un appel d'offres par le ministère de l'Intérieur.

Gérald Darmanin a déjà prévenu qu’il aimerait que soit remis en question l’appel d’offres remporté par Adrexo. Mais pour l’instant, la priorité c’est de faire en sorte que le second tour se passe mieux.