Vous ne skierez pas ! Et Bonnell « furieux » que « la rue gagne ». Le 18h du 1er décembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

8,6 %
Seulement 8,6 % de la population française pratique les sports
d'hiver.

Vous ne skierez pas ! Et Bonnell « fâché » que « la rue gagne ». Retour sur l'actualité politique du mardi 1er décembre 2020.

Emmanuel Macron met en garde les Français qui comptent partir skier à l'étranger

Le président de la République prend des air de Gandalf. « Vous ne skierez pas » semble-t-il avoir envie de dire aux Français. Mardi 1er décembre 2020, à l'occasion d'une conférence de presse, Emmanuel Macron a évoqué les Français qui souhaiteraient partir à l'étranger pour aller skier. « Nous aurons des mesures de contrôle pour dissuader nos concitoyens et ne pas gérer une situation de déséquilibres. Des mesures restrictives et dissuasives... ».

Les stations de ski françaises, pour le moment fermées pour les vacances de Noël, espèrent une embellie, puisque leur sort doit être réévalué le 11 décembre prochain.

Bruno Bonnell « furieux » que « la rue gagne »

Le Figaro publiait lundi 30 novembre 2020, un article sur les coulisses du recul du gouvernement concernant l'article 24 de la loi de sécurité globale. Parmi les récits rapportés, celui d'une réunion à huis clos avec certains députés de la majorité présidentiel. Bruno Bonnell y aurait montré sa frustration quant au recul du gouvernement face aux manifestants. « Je suis furieux parce que c'est la première fois qu'on recule et que c'est la rue qui gagne ».

Un énervement partagé par Aurore Bergé, également présente et qui considère que l'on « ne peut pas donner le sentiment de reculer sur le dos de la protection des forces de l'ordre ni face à l'extrême gauche ». Cependant, d'autres, comme Roland Lescure, le porte-parole de LREM, considère ce recul comme une bonne chose « Quand il y a des dizaines de milliers de personnes dans la rue, ce ne sont pas que des anarchistes qui veulent casser du flic mais bien des gens sincèrement inquiets du devenir de la liberté d'informer ».

Gérald Darmanin n'est pas « fétichiste des nombres »

« Je ne suis pas un fétichiste des numéros, mais un fétichiste de la protection des policiers et des gendarmes » a déclaré le ministre de l'Intérieur devant les commissaires aux lois. Insistant sur l'importance de protéger les forces de l'ordre.

Le ministre avait également déclaré lors d'une réunion, « Ce ne sont pas des manifestations et trois articles dans la presse qui font l'opinion », afin de signifier que le gouvernement ne reculerait pas, depuis, c'est chose faite. 

Cécile Duflot annonce quitter Twitter à cause de son harceleur

L'ancienne ministre Cécile Duflot, a annoncé mardi 1er décembre 2020, son intention de quitter pour un certain temps les réseaux sociaux et notamment Twitter. En cause, le retour de l'homme qui la harcèle « ce message pour vous dire que je vais m'en aller pour un temps. Depuis 3 ans, un homme me harcèle par différents moyens. Il y a eu 3 procès, il est allé en prison. Il vient de rerererecommencer », écrit la femme politique sur son compte.

Joint à ce message une photographie des avances et menaces qu'elle reçoit de cet homme, on peut lire entre autres : « Sachez que je ne suis pas un violeur ni un agresseur sexuel, je voulais seulement avoir un enfant avec vous si vous étiez d'accord (…) Si vous ne vouliez pas que j'insiste, vous n'aviez qu'à accepter d'avoir une relation avec moi ».


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique