Affrontement mémorable sur Twitter

Calculette Paroles Libres 27-04-2015
Crédit Photo : Shutterstock

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre : il nous lançait un défi sur Twitter ! C’est ainsi que pour la première fois de son histoire, le célèbre réseau social devenait le théâtre d’une bagarre collective sans précédent qui devait durer un mois et demi.

"Nous partîmes 500" pour l’affronter lui, seul contre tous, dans un combat sans pitié. Parce que notre devise est "Gens una sumus" *, jeunes et vieux, hommes et femmes, bien-portants ou handicapés, blancs ou noirs et même "bleus", Français ou étrangers... tous unis vers un seul objectif : vaincre ! Ni haine ni orgueil dans cet affrontement. De part et d'autre, respect et humilité face à l’adversaire jamais sous-estimé, analyse et anticipation dans le plan d’action -chacun des coups portés ayant des conséquences-, courage et persévérance dans la difficulté, analyse et discernement,... En attaque ou en défense, responsable de ses décisions et de ses écrits, libre à chacun d'opter pour la prise de risque ou la prudence.

 

766.000 tweets vus, 745 retweets, 5.400 réponses, 97 coups échangés... un abandon

Chaque "twitto" à sa fenêtre, plongé dans sa réflexion solitaire pour une seule et même cause... Ainsi, comme dit si bien Corneille, "Ô combien d'actions, combien d'exploits célèbres Sont demeurés sans gloire au milieu des ténèbres, Où chacun, seul témoin des grands coups qu'il donnait, Ne pouvait discerner où le sort inclinait !" Le rideau est tombé ce 20 avril sur ce "Tweet fight" mémorable débuté le 2 mars 2015. Le consensus ne fût pas toujours facile entre les 500 participants. Sans doute notre témérité fût-elle excessive, notre patience déficiente ? Quoiqu’il en soit, le nombre dû s’incliner devant l’expertise d’un très grand professionnel. Mais au fait, de quoi s'agissait-il ?

 

Vous avez deviné ?

Et oui, "lui" c’est le champion de France d'échecs, actuellement 10ème mondial Maxime Vachier-Lagrave, MVL pour les intimes. L'un des plus jeunes grands maîtres de l'histoire de ce sport qui sous l’impulsion de quelques passionnés affrontait seul les 500 twittos qui avaient relevé son défi… Un jeune champion de 24 ans "très pro, sympathique et accessible". 

 

Dans les coulisses de l'exploit

L’évènement sur Twitter fût coaché de "main de maître" avec enthousiasme et vigilance par Samuel Bielka et son équipe de la Fédération Française d’Échecs (FFE). "Avec cette partie, le monde amateur et pro se sont rencontrés, peu de sports peuvent offrir cela. Ce qui m'a fait le plus plaisir c'était de voir que certains jouaient en famille, les enfants inscrits en club expliquant à leurs parents qui ont le compte Twitter ce qu'il faut jouer. Certains se sont même réunis en club pour discuter de la position." se réjouissait Samuel qui, pour l’anecdote, filait en pleine partie à la maternité pour la naissance de son deuxième enfant ! Il nous confiait que "Twitter a servi d'échiquier virtuel : les coups étaient rédigés comme à la bataille navale, le champion envoyant son coup en message privé Twitter, on a inséré des images avec des échiquiers pour savoir où on en était, ils avaient aussi créé un logiciel pour déterminer le coup majoritaire, …" Détail sympathique, pour récompenser la fidélité des participants BNP Paribas -sponsor de l’évènement- avait doté cette"partie majoritaire" de places au tournoi de Roland-Garros !

 

La discipline du jeu d'échecs devrait être déclarée Grande Cause Nationale

Une vision globale -pour prévoir, anticiper-, un objectif clair -"un cap" avec un plan réaliste-, l’analyse de la situation et le discernement -favorable à l'ensemble-, la faculté d’adaptation aux évènements et le courage de se remettre en question, le respect et humilité face au "contradicteur", la persévérance dans la difficulté, le sens des responsabilités dans ses décisions et ses actes… accessoirement, l'esprit d'équipe et ou la compétitivité... sont autant de caractéristiques intellectuelles, morales et sociétales promues par cette discipline qui font si souvent défaut à ceux qui nous gouvernent aujourd'hui. Il ne peut y avoir ni hasard, ni triche sur un échiquier !

Concernant Twitter, à l’heure où les autorités françaises "s'inquiètent" de l'influence de ce réseau social, l'abondance d'information de différentes sources autorise non seulement son partage -après recoupements-, mais aussi certains moments de grâce dans ce monde de brutes. Nul doute que les organisateurs et participants garderont de cette expérience, la nostalgie des instants passionnants dans une ambiance conviviale et bon enfant .

"Il y a plus d'aventures sur un échiquier que sur toutes les mers du monde" Cette citation est attribuée au Président Mac Mahon ou à l'écrivain Pierre Mac Orlan. Quoiqu'il en soit, pour celle que vous nous avez offerte sur Twitter, un grand merci @DefiezMaxime, @Vachier_Lagrave, @SamuelBielka, @ffechecs, @BNPPARISBAS_NET, @CapaKaspa ...

Article publié initialement sur le blog de Calculette



Vous avez aimé cet article ?

Inscrivez-vous à la newsletter Politique Matin et recevez chaque matin un Digest de l'actu politique

ON EN PARLE SUR LES RESEAUX SOCIAUXBUZZ