Élection 2022 : Jean-Luc Mélenchon se lance dans la bataille à la présidentielle

19,58 %
Au premier tour de l'élection présidentielle de 2017, Jean-Luc
Mélenchon avait emporté 19,58% des suffrages exprimés.

Le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a annoncé dimanche 8 novembre 2020, sur TF1, sa candidature à l'élection présidentielle 2022. C'est la troisième candidature pour le député de Marseille.

Une candidature soumise à « l'investiture populaire »

Elle était presque certaine, la voici à présent officielle, Jean-Luc Mélenchon a confirmé son intention de se porter candidat pour l'élection présidentielle de 2022. « Oui, je suis prêt. Je propose ma candidature », a-t-il déclaré dimanche 8 novembre sur le plateau du 20h de TF1 . Une candidature que le leader de la France Insoumise souhaite cependant être le reflet de la volonté des Français. Ainsi, pas de candidature confirmée pour le député sans « une investiture populaire ». 150.000 Français devront apporter leur soutien au futur candidat par le biais d'une plate-forme en ligne.

La condition de l'« investiture populaire » sera certainement remplie aisément par le candidat insoumis qui, en 2017, avait recueilli le vote de près de sept millions de Français au premier tour. C'est cependant une innovation puisqu'habituellement, ce sont les soutiens des 500 maires (minimum) qui sont évoqués par les candidats en devenir. Le chiffre avancé par Jean-Luc Mélenchon n'a cependant rien d'anodin, puisqu'il entre dans une des propositions du député visant à donner plus de pouvoir aux citoyens français.

La volonté d'une nouvelle république

En déclarant sa candidature pour 2022, Jean-Luc Mélenchon en a profité pour présenter son projet pour la France. Après avoir dénoncé « la dérive autoritaire » grandissante du pouvoir, il a déclaré vouloir « abolir la monarchie présidentielle », c'est-à-dire réduire les pouvoirs trop forts du président de la République. Comme en 2012 et 2017, le leader de la France Insoumise souhaite l'élaboration d'une VI ème République.

Invité de France Info, lundi 9 novembre 2020, Adrien Quatennens a réagi à l'annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon estimant que « Nous avons besoin d'une campagne de temps long, 18 mois c'est vrai que c'est tôt mais ça ne sera pas de trop ». À comprendre 18 mois pour séduire le coeur des Français, top chrono.

Avec l'annonce de sa candidature, Jean-Luc Mélenchon rejoint les sept autres candidats déclarés parmi lesquels Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan ou encore Jean Lassalle. Pour le moment, Emmanuel Macron n'a pas annoncé qu'il serait candidat à sa propre réélection et Les Républicains, le Parti socialiste et Europe Écologie les Verts sont encore à la recherche de leur candidat, bien que des noms soient évoqués dans les rangs de chacun.


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique