L'étourderie de Jean Lassalle et la tenue républicaine - Le 18h du 21 septembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

135 EUROS
Le stationnement gênant engendre une amende de 35 ou 135 euros.

Jean Lassalle fait preuve d'étourderie en se garant sur un passage à niveau et Jean-Michel Blanquer veut une tenue « républicaine » à l'école. Retour sur l'actualité politique du lundi 21 septembre 2020.

Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train

Le député Jean Lassalle a une fois de plus fait une gaffe. Dimanche 20 septembre 2020, Jean Lassalle s'est garé sur un passage à niveau « sans faire attention ». Une inattention due à son retard à un match de rugby, dans lequel son fils jouait. Le député raconte : « une place miraculeuse en arrivant. Je n'ai pas, mais alors pas du tout pensé au train. Et c'est vrai, je me suis garé sur le passage à niveau ».

En plein match, les gendarmes sont venus le chercher. « Ils sont gentiment venus me chercher pour sortir ma voiture. Quand ils m'ont dit ça, ah ?! J'étais totalement surpris ». En arrivant sur place Jean Lassalle découvre un train à l'arrêt, « Je me suis platement excusé auprès des passagers. Tout le monde a été très gentil ». L'histoire finie bien pour le député, pas d'amende et une victoire pour l'équipe de Bedous.

Jean-Michel Blanquer souhaite que l'on vienne à l'école « habillé d'une façon républicaine »

La saga de la tenue vestimentaire à l'école continue. Après le #14septembre qui invitait les jeunes à venir habillés comme bon leur semblait à l'école, le lundi 14 septembre, le ministre de l'Éducation nationale a réagi. Jean-Michel Blanquer en appelle à une tenue vestimentaire sobre, rappelant notamment : « L'école n'est pas un lieu comme les autres. Vous n'allez pas à l'école comme vous allez à la plage ou en boîte de nuit ».

Derrière cette volonté de faire venir les jeunes « habillés d'une façon républicaine », un « enjeu d'égalité sociale puis de protection ». Jean-Michel Blanquer estime qu'il s'agit d'une question qui concerne aussi bien les filles que les garçons.

Le numéro 2 des LREM claque la porte

Le numéro deux de La République en Marche Pierre Person a annoncé par le biais d'une interview donnée au Monde sa démission. Une démission qui n'a pas pour finalité un divorce total avec le parti mais qui découle d'une volonté de « donner un nouveau souffle au parti », qui doit se réinventer.

En plus de sa démission, Pierre Person appelle l'ensemble des dirigeants du mouvement présidentiel à en faire de même pour pouvoir donner un nouveau souffle au parti avant « d'affronter (la) nouvelle étape du quinquennat ».

Yannick Jadot fustige les écologistes qui ont critiqué le Tour de France

Le député européen Yannick Jadot a critiqué lundi 21 septembre sur Europe1, les écologistes qui ont critiqué le Tour de France. « Je ne supporte pas cette façon d'insulter les Français, d'insulter les classes populaires. Il y a là un mépris de classe qui est absolument insupportable ».

Ainsi, dans la perspective de l'élection présidentielle 2022, Yannick Jadot appelle au rassemblement : « Ce n'est pas en insultant (les Français) qu'on les rassemble, ce n'est pas en les méprisant qu'on les mobilise ».