Les formalités pour le Canada

1200 EUROS
En moyenne, les touristes français passent 16 nuits au Canada,
dépensant environ 1 200 ? par séjour.

Les Français qui souhaitent se rendre au Canada bénéficie des facilités du programme d’exemption de visa du gouvernement canadien. Le point dans cet article.

Français : tout savoir sur les formalités pour le Canada

Pour se rendre au Canada, la nationalité française est assurément un atout puisqu’elle vous évite de passer par la case de la demande de visa touristique classique. Le programme d’exemption de visa du gouvernement canadien bénéficie en effet aux citoyens de 46 pays, dont la France, la Belgique et la Suisse. Comme son voisin américain, le Canada permet aux voyageurs français de séjourner sur ses terres avec une simple autorisation de voyage électronique (AVE Canada). Quelles sont les formalités pour se rendre au Canada pour les détenteurs d’un passeport français ?

Formalités pour le Canada : attention à ces trois pièges

Pour les Français, les formalités d’entrée sur le territoire canadien sont identiques à celles que pratique le voisin américain : un passeport en cours de validité et une autorisation de voyage électronique (AVE Canada, comparable à l’ESTA américain). Ces deux documents vous permettront donc d’embarquer pour un Paris – Montréal (environ 7h45) ou un Paris – Toronto (environ 8h20). Quelle que soit votre destination, ayez le réflexe de vous connecter sur le site de l’ambassade du Canada pour vous tenir au courant des éventuelles mises à jour des formalités de voyage.

En règle générale, les Français peuvent se rendre au Canada sans aucune complication, mais il y a trois « pièges » qui peuvent vous causer quelques petits soucis de planning. Il faut savoir que l’autorisation de sortie du territoire pour les mineurs a été rétablie en France en 2017. Cela veut dire que vos enfants non accompagnés ne pourront embarquer pour un vol à destination du Canada que s’ils sont munis de de document complété et signé par un des parents. Vous devez aussi fournir à votre enfant une photocopie de la pièce d’identité du parent signataire.

L’autre « piège » concerne certaines denrées alimentaires périssables, et notamment le fromage. Pour des raisons évidents, les Français sont nombreux à vouloir s’approvisionner dans l’Hexagone pour partager ce met typique du pays avec leurs hôtes ou leurs amis canadiens. Il faut savoir qu’il est formellement interdit d’apporter avec vous des denrées périssables non stérilisées comme le fromage ou encore la charcuterie. Les conserves et le vin (deux bouteilles par personne) sont tolérés, en soute uniquement.

Le troisième et dernier « piège » auquel il va falloir prêter attention avant votre voyage au Canada concerne vos appareils électroniques. Tous les vols qui passent par les Etats-Unis ou le Royaume-Uni peuvent donner lieu à une demande formelle de contrôle des smartphones, des tablettes, des ordinateurs portables et autres terminaux mobiles par les autorités locales. Si votre appareil ne peut pas être allumé, il vous sera tout simplement confisqué. Veillez donc à bien recharger vos appareils ou, mieux à, à investir une vingtaine d’euros dans une « Powerbox ». Notez enfin que si vous souhaitez apporter des cadeaux à vos hôtes ou à vos amis sur place, vous devez vous en tenir à la valeur plafond de 60 dollars américains. Autrement, il va falloir passer par la case de la déclaration à la douane.

Formalités pour le Canada : le PVT n’a jamais été aussi plébiscité

C’est simple. Depuis le lancement du Programme Vacances Travail (ou PVT Canada), jamais le pays du Caribou n’a accueilli autant de Français qu’en 2019. Le gouvernement fédéral de Justin Trudeau a en effet octroyé 15 000 places aux Français qui souhaitent séjourner deux ans au Canada contre une moyenne d’un peu plus de 7 000 places pour les années précédentes.

Le PVT Canada est une autorisation d’immigration temporaire réservée aux personnes âgées de 18 à 35 ans qui donne le droit à son titulaire de séjourner au Canada mais aussi d’y travailler. Si la majorité des baroudeurs qui se lancent dans l’aventure le font pour vivre une expérience enrichissante à l’autre bout du monde, de plus en plus de Français jouent la carte du PVT Canada pour préparer une éventuelle immigration définitive dans la région du Québec, notamment.

Le profil type du touriste français au Canada

En moyenne, les touristes français passent 16 nuits au Canada, dépensant environ 1 200 € par séjour. Les Français se rendent logiquement au Canada pendant la haute saison, entre juillet et août, mais la fenêtre printanière de l’intersaison devient de plus en plus plébiscitée, notamment pour la baisse des prix des billets d’avion et de l’hébergement, mais aussi et surtout pour l’absence de la congestion estivale qui peut entamer l’expérience du touriste français.

Parmi tous les « fournisseurs » des touristes pour le Canada, c’est bien la France qui a caracolé en tête des hausses des arrivées par voie aérienne ou maritime pendant l’été 2019 (séjour d’une nuit ou plus), avec une progression de 9 %, portant à environ 408 000 le nombre de touristes français ayant séjourné au Canada de janvier à août 2019.