Quand Bayrou tweetait son refus du "programme" de Macron



Au cours d'une conférence de presse, très attendue, qui s'est tenue au siège du Modem, à Paris, mercredi 22 février, François Bayrou a proposé "une offre d'alliance" à Emmanuel Macron, renonçant ainsi à se présenter à l'élection présidentielle.

 

François Bayrou se joint à Emmanuel Macron

C'est fait. Au cours d'une conférence de presse qui n'avait rien de naturelle, François Bayrou a annoncé renoncer à se porter candidat à l'élection présidentielle. Il a, par là même, et c'est l'information principale, proposé une "offre d'alliance" à Emmanuel Macron, le candidat d'En Marche. Ce dernier a d'ailleurs, dans l'heure qui a suivi la conférence de presse, accepté l'offre du patron du Modem. 

L'air solennel, François Bayrou a tenté d'expliquer, s'appuyant principalement sur l'affaire Fillon et sur la percée de Marine Le Pen dans les études d'opinion, qu'il avait "longuement observé" la situation politique actuelle, et qu'il lui est apparu deux choix : se présenter, ou bien prendre une décision qu'il a jugé inédite, rallier Emmanuel Macron.

Un revirement pour le président du Modem

Un choix étonnant pour celui qui, de septembre à décembre dernier, courait les plateaux télévision, expliquant notamment qu'Emmanuel Macron était "le candidat des forces de l'argent", et que son "programme", ou ce qui en fait office, restait très proche des mesures de Nicolas Sarkozy, ou, plus récemment de François Fillon. Pire, que c'est Emmanuel Macron qui a été l'inspirateur de la "politique catastrophique" de François Hollande en matière économique. Ce même François Hollande pour lequel François Bayrou a appelé à voter en 2012... Politique Matin a exhumé pour l'occasion quelques tweets du patron du Modem.

"Le programme de @EmmanuelMacron est le même que celui de @FrancoisFillon sur les heures supplémentaires" @bayrou #BourdinDirect pic.twitter.com/uLxd0b6oo8

— Jean-Jacques Bourdin (@JJBourdin_RMC) 1 décembre 2016

.@bayrou : "Macron a été l'inspirateur de la pol éco de F.Hollande... Une politique catastrophique"

— DimancheEnPolitique (@DimPolitique) 18 septembre 2016

.@bayrou : " je ne vois pas quel est le projet de Macron"

— DimancheEnPolitique (@DimPolitique) 18 septembre 2016


Reste à savoir pour Emmanuel Macron si François Bayrou représentera un allié efficace, ou bien un boulet qu'il devra traîner jusqu'au prochain scrutin. Alliance ne signifie pas ralliement, le président du Modem a d'ailleurs largement insisté sur ce point durant sa conférence de presse. On peut en déduire que ses ambitions ne sont pas de porter l'ancien ministre de l'Economie jusqu'à l'Elysée, sans contreparties. Le poids des mots...


Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.