François Hollande et les présidentielles de 2022 - Le 18h du 9 septembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

6,36 %
Au premier tour de l'élection présidentielle de 2017, le Parti
socialiste avait emporté 6,36% des suffrages exprimés.

François Hollande veut « travailler sur le projet » de la gauche pour les présidentielles de 2020, les députés de la République en marche vote pour leur nouveau président de groupe. Retour sur l’actualité politique de ce mercredi 9 septembre 2020 avec le 18h de PolitiqueMatin. 

François Hollande veut jouer un rôle « pivot » pour que la gauche remporte les présidentielles

François Hollande, s’est livré mercredi 9 septembre 2020, sur BFMTV et RMC. L’ancien président de la République s’y est confié sur ses projets pour la gauche en 2022. Son but, « travailler sur le projet » de la gauche pour les présidentielles de 2022 « dans les prochains mois ». 

Si rien n’exclut qu’il ne se présentera pas, l’homme politique a précisé qu'il ne cherchait « rien pour lui-même », mais qu’il souhaitait mettre son expérience à profit du Parti socialiste qui est seule capable « de faire une synthèse et un projet » pour la gauche.

Premier jour de vote pour l’élection du nouveau président de groupe parlementaire des LREM 

Aujourd’hui se déroulait la première journée d’élection du nouveau président de groupe parlementaire de la République en Marche. En lice pour le poste cinq candidats et sur le podium de tête : l’ancien ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, suivit de près par la députée Aurore Berger, loin derrière le peloton de tête François de Rugy ex-ministre de la Transition écologique. 

Si les résultats ne tomberont que demain, l’élection ne passionne pas les principaux intéressés : les députés de la majorité. Certains se sont confiés aux journalistes du Huffingtonpost. « C’est Castaner, c’est plié » ou encore « si c’est de Rugy, je quitte le groupe ». Une élection qui met en avant les dissensions au sein du groupe et sa fragilité actuelle, alors que les désertions s’enchaînent. 

La France Insoumise mise sur un accord avec les communistes pour les régionales 

Alors que François Hollande prépare les présidentielles, Jean-Luc Mélenchon prépare un accord avec les communistes pour les régionales. Les deux parties d’extrême gauche doivent se rencontrer jeudi 10 septembre pour discuter de ce potentiel accord. 

Dans un communiqué la France Insoumise a précisé que : « Le rapport sur les élections départementales et régionales présenté lors du dernier Conseil national du PCF fait apparaître de fortes convergences de fond avec les objectifs affirmés par La France Insoumise ». Un accord qui pour le moment ne devrait se cantonner qu’aux régionales.