Georges Fenech lâche Fillon et appelle les élus à parrainer Juppé



Le député s’était fait remarquer au début du mois par un début de fronde contre François Fillon. Il appelle désormais les élus à parrainer Alain Juppé.

Georges Fenech est sans doute celui qui incarne le mieux l’hémorragie du camp Fillon, actuellement. Le député du Rhône, proche de Nicolas Sarkozy, s’était fait remarquer au début du mois dernier, par un début de fronde contre le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle, dans la tourmente. Une fronde menée au lendemain des premières révélations du Canard Enchaîné.

L’homme était finalement rentrée dans le rang, jusqu’à ce jeudi. Au lendemain de l’allocution de François Fillon, depuis son QG, mercredi 1er mars, où le député de Paris a annoncé sa convocation par les juges, en vue d’une mise en examen, Georges Fenech a décidé définitivement d’abandonner le navire.

"J’appelle tous les élus (...) à adresser au Conseil constitutionnel leurs parrainages pour Alain Juppé"demande Georges Fenech (LR) pic.twitter.com/PnGDr5RpmD

— franceinfo (@franceinfo) 2 mars 2017

Interrogé sur France Info jeudi 1er mars, ce proche de Nicolas Sarkozy veut relancer la thèse du plan B. "Je lance un appel très solennel à tous les élus responsables dans ce pays, à adresser au Conseil constitutionnel leurs parrainages pour Alain Juppé" a-t-il notamment indiqué, ajoutant être "malheureusement convaincu de la chute imminente de François Fillon".

A ce jour, il n’est pas le seul à abandonner François Fillon. Selon Libération, 31 autres élus de la droite et du centre auraient également fait défection. Mais à l’heure actuelle, François Fillon reste cependant le candidat officiel. D’autant plus que l’ancien Premier ministre peut déjà compter sur 738 parrainages déposés devant le Conseil constitutionnel, distançant largement ses concurrents dans ce domaine.

Lire également : Présidentielle : ils lâchent François Fillon les uns après les autres


Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.