« Guide européen » de l'inclusivité : la « période des vacances » supplante les « fêtes de Noël »...

16,25 MILLIARDS €
En 2017, la France a versé environ 16,25 milliards d'euros à l'Union
européenne.

Message aux « eurocrates » : à ces 43.000 fonctionnaires et assimilés dont 33.000 sont au service de la Commission européenne dirigée par la « chère collègue » Van der Leyen. Apprenez à « parler neutre chers collègues » pour ne pas humilier l’ensemble des « minorités non chrétienne ». Notre brillante « collègue », puisqu’on ne plus dire « madame ». On l’appellera : Van der Leyen (vdL).

La Commission européenne de vdL a décidé d’apprendre à ses fonctionnaires à parler correctement et à respecter la diversité dans leur langage. L’égalité et la non-discrimination sont des valeurs fondamentales de l'UE. VdL a chargé sa commissaire à l'Égalité « Helena Dalli », maltaise d’origine, en liaison avec certaines associations engagées d’offrir un « guide de communication inclusive » garantissant la neutralité appréciée et reconnue dans tous les documents de l’UE, « sans distinction de sexe, de race ou d'origine ethnique, de religion ou de croyance, d'âge ou d'orientation sexuelle ».

Parmi les notables recommandations, ne jamais utiliser de « noms genrés » ; l’appellation « fêtes de Noël » à remplacer par « période de vacances » ou « Hanoucca » ; les « prénoms à revisiter » ; etc. Arrêtons-nous là. A peine sorti, ce guide a été retiré provoquant pour la plupart des citoyens des pays de l’Union un « vrai scandale !!! ». Chacune et chacun d’entre vous est à même de le lire dans la presse.

https://www.lepoint.fr/europe/commission-europeenne-le-lexique-inclusif-fait-pschitt-30-11-2021-2454502_2626.php

En plus, le saviez-vous ? plus de 4300 traducteurs et 800 interprètes travaillent à Bruxelles, à Strasbourg et à Francfort pour mettre en forme les documents et faciliter les échanges en 24 langues incluant les langues régionales. Des formations étaient prévues pour introduire le « woke » ! Reconnaissons que vdL est une « sacrée collègue » !

Tous ces confus « mélanges » politiques, permettent à vdL d’anticiper les interrogations sous-jacentes et en sous-mains de quelques-uns des 27 « chefs d’État et de gouvernement » du Conseil européen. Les idées ne manquent pas :

Avec les projets de rendre le « vaccin obligatoire », de « contrôler l’ensemble des initiatives nationales » pour la sécurité et l’immigration ; d’« élargir l’Union » à l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, le Monténégro, la Macédoine du Nord, la Serbie et la Turquie ; d’aller vers une « europe fédérale » qui n’est pas l’Europe à la demande de l’Allemagne; d’« autoriser le cannabis » en vente libre ; etc.

Ces propositions de la Commission européenne s’inscrivent dans la lignée de la campagne polémique « pro-hijab » du « Conseil de l’Europe ». (créé après la guerre en 1949 et qui rassemble 47 pays) à ne pas confondre avec l’Union européenne. Ces deux institutions sont totalement indépendantes et n’ont pas les mêmes missions. Le « wokisme » inspiré des États-Unis, paraît-il, est le « nouveau venu » dans le catalogue des tendances et du vocabulaire.

La Commission européenne est en plein délire…


Jacques Martineau

Après un long parcours scientifique, en France et outre-Atlantique, Jacques Martineau occupe de multiples responsabilités opérationnelles au CEA/DAM. Il devient DRH dans un grand groupe informatique pendant 3 ans, avant de prendre ensuite la tête d'un organisme important de rapprochement recherche-entreprise en liaison avec le CNRS, le CEA et des grands groupes du secteur privé. Fondateur du Club Espace 21, il s'est intéressé aux problèmes de l'emploi avec différents entrepreneurs, industriels, syndicalistes et hommes politiques au plus haut niveau sur la libération de l'accès à l'activité pour tous. Il reçoit les insignes de chevalier de l'Ordre National du Mérite et pour l'ensemble de sa carrière, le ministère de la recherche le fera chevalier de la Légion d'Honneur.