L'immigration vers les États-Unis en 2019



Depuis l’élection de Donald Trump à la Maison-Blanche, les commentateurs semblent conduits à penser que l’attitude de l’administration américaine vis-à-vis de l’immigration est devenue hostile.

La politique annoncée par Donald Trump

La réalité est que Donald Trump applique avec détermination le programme qu’il avait annoncé pendant sa campagne électorale. Le 31 août 2016, il avait fait un discours à Phoenix dans lequel il disait qu’il avait pour objectif de réduire l’immigration en appliquant de manière plus rigoureuse les lois concernant l’immigration illicite. Sa détermination sur ce point est l’une des causes de sa victoire.

Il a donc appliqué ses propositions dès son investiture qui a eu lieu en janvier 2017 en prenant les dispositions suivantes :

une application rigoureuse des dispositions autorisant la rétention des personnes entrées irrégulièrement sur le territoire des États-Unis ; une annulation de certaines mesures empêchant leur expulsion et la suppression de diverses protections prévues pour les personnes n’ayant pas la nationalité américaine ; une réduction des autorisations d’entrée pour les réfugiés.

Il en a résulté une forte baisse des entrées licites ou illicites d’immigrés aux États-Unis.

Le recours aux procédés utilisés par le passé

Un examen attentif des faits révèle qu’en fait les mesures prises par les autorités américaines n’ont pas le caractère de dispositions sans précédent dans l’histoire des États-Unis. En effet, cet État fédéral a toujours appliqué des dispositions ayant pour but de maîtriser efficacement les flux migratoires.

La demande d'ESTA

Les Américains ont de longue date mis en place le système ESTA (Electronic System for Travel Authorization) pour vérifier si une personne dispensée de visa qui souhaite voyager États-Unis répond aux conditions prévues. L'ESTA USA sur le site officiel en donne tous les détails. Toute personne doit donc demander cette autorisation pour pouvoir faire un séjour touristique aux États-Unis.

Par ailleurs, un passager ayant obtenu cette autorisation peut malgré tout faire l'objet d'un refoulement par l'administration américaine. Cependant, il est aussi possible de demander un visa de tourisme si la demande d'ESTA est rejetée.