Insolite : pour la présidentielle, Hollande dispose de ses 500 parrainages



D’après le Parisien, François Hollande aurait gelé 500 parrainages en vue d’une candidature à l’élection présidentielle, au cas où.

On n’ose à peine y croire. Malgré le fait d’avoir annoncé qu’il ne serait pas candidat à sa propre succession, François Hollande aurait tout de même pris soin de geler 500 parrainages en vue de l’élection présidentielle. Juste au cas où. C’est ce qu’a annoncé jeudi 9 mars le quotidien Le Parisien.

Citant des proches du chef de l’Etat, le journal précise que François Hollande est un "homme qui ne ferme jamais aucune fenêtre" et que depuis sa renonciation, "les conditions ont changé". Mais quelles conditions ? Le fait que Benoît Hamon ne séduise pas la totalité des caciques Parti socialiste ? La percée éclair d’Emmanuel Macron ? Ou encore le péril d’une victoire de Marine Le Pen en mai prochain ? A ce stade-là, les conjectures ne manquent pas pour tenter d’expliquer l’inexplicable, à savoir une candidature de François Hollande pour la présidentielle.

Cela dit, toutes les conditions pour que le président de la République soit candidat à sa succession ne sont pas réunies. Il faudrait que Benoît Hamon s’effondre littéralement dans les sondages, et surtout que le "phénomène Macron" perde du terrain. A ce stade de la campagne, cela semble totalement inconcevable.

François Hollande a donc jusqu’au 18 mars, date de clôture des parrainages, pour se décider. Mais cela prouverait une fois encore que les primaires n’auront finalement pas servi à grand-chose, et qu’au titre du respect de la parole donnée, François Hollande concurrence très clairement François Fillon.


Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.