Islamo-gauchisme : 69% des Français estiment qu'il y a un problème en France

65 %
Les Français sont 65% a estimé que la ministre a raison de "vouloir
lutter contre l'islamo-gauchisme".

La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal avait estimé qu'il y avait un problème d'islamo-gauchisme en France. Une opinion largement approuvée par les Français selon un sondage d'Odoxa-Blackbone Consulting mené pour le Figaro et France Info.

66% des Français sont d'accord avec Frédérique Vidal

Invitée sur Cnews, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal estimait que: « L'islamo-gauchisme gangrène la société et l'université. » Une petite phrase qui avait provoqué un tollé mais qui selon un sondage réalisé par Odoxa-Blackbone Consulting mené pour le Figaro et France Info et paru jeudi 25 février 2021, est largement approuvée par les Français. Ainsi, 66% des Français estiment qu'elle a eu raison de dire cela.

Outre cette approbation, 65% des Français estiment que la ministre de l'Enseignement supérieur a raison de « vouloir lutter contre l'islamo-gauchisme et les recherches propageant cette idéologie ». Au contraire 32% estiment que cette volonté de Frédérique Vidal s'apparente « à une chasse aux sorcières » et qu'elle met en danger « la liberté académique ».

Une large majorité des Français estiment qu'il y a un problème d'islamo-gauchisme en France

Le sondage d'Odoxa demande également aux Français, s'ils estiment qu'il y a un problème d'islamo-gauchisme en France. Là encore, une majorité se prononce en faveur du oui. 69% des Français pensent que ce problème est présent dans le pays. Rappelons que l'islamo-gauchisme peut être défini comme étant une « complaisance avec l'islamisme radical » le plus souvent attribué à des personnalités de gauche, et l'absence de prise de position forte, le tout dans un souci de non-stigmatisation des musulmans.

Sans surprise, une écrasante majorité des Français se considérant de droite estiment que le problème est présent. Ils sont 82% pour le Rassemblement national, 83% chez Les Républicains et 80% pour le parti présidentiel de la République en Marche. Plus étonnant cependant, le oui l'emporte majoritairement dans les partis de gauche à l'exception de la France Insoumise. Ainsi, 63% des sympathisants du Parti socialiste estiment que le problème est présent, 50% pour ceux d'Europe Ecologie les Verts et 46% pour la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon.


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique