IVG : Jacques Bompard veut faire écouter le coeur des foetus aux femmes qui avortent



Radical. Mercredi 20 mai dernier, le maire d’Orange et député du Vaucluse a déposé une proposition de loi visant à promouvoir des solutions alternatives à l’IVG.

Faire écouter le coeur des foetus

S’exprimant sur la question, Jacques Bompard, par ailleurs président de la Ligue du Sud, a suggéré de « faire prendre conscience à la mère de la réalité de ce qu’elle porte en lui faisant écouter le coeur » du foetus. Une mesure radicale qui risque de plaire aux groupes pro-vie, mais de révolter les associations défendant la liberté des femmes et l’avortement.

Ne plus poursuivre les associations pro-vie

Au sujet des associations pro-vie, le député a également demandé à ce qu’elles « ne fassent plus l’objet de poursuites judiciaires » car « leurs oeuvres sont louables et non pas le fruit d’un arriérisme révolu ». On pensera évidemment aux commandos anti-IVG menés notamment par le docteur Dor, qui s’est retrouvé à maintes reprises devant la justice pour ses actions.

"Pardon" aux enfants qui ne naîtront pas

Jacques Bompard s’est lui aussi illustré dans la lutte contre l’IVG. En novembre dernier, lorsque les députés avaient réaffirmé le droit fondamental à l’avortement à l’occasion des 40 ans de la loi Veil, le maire d’Orange s’était illustré par un discours anti-avortement au sein de l’hémicycle, où il avait notamment demandé pardon une dizaine de fois à l’ensemble des enfants qui ne naîtront pas.


Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.