Jamais trois sans quatre et la confiance en baisse. Le 18h du 1er octobre 2020 de PolitiqueMatin.fr

29 %
La cote de confiance d'Emmanuel Macron atteint 29%.

Jamais trois sans quatre et la confiance en baisse. Retour sur l'actualité politique du jeudi 1er octobre 2020.

Gérard Larcher a été réélu pour un quatrième mandat de président du Sénat

Jamais trois sans quatre, le sénateur Les Républicains Gérard Larcher a été réélu pour la quatrième fois consécutive au poste de président su Sénat, ce jeudi 1er octobre. Il sera de nouveau aux commandes du Palais du Luxembourg durant trois ans.

Le scrutin n'a pas été très serré puisque dès le premier tour, l'homme politique a recueilli 231 voix sur 324 suffrages exprimés. Lors de l'énoncé des noms des candidats, la salle a ovationné le sénateur de 71 ans, qui est considéré par beaucoup comme le « porte-voix des territoires ».

La cote de confiance d'Emmanuel Macron en chute libre

La cote de confiance d'Emmanuel Macron est tombée de six points en un mois atteignant 29%. En juin 2017, cette dernière était à 57%, depuis, ce niveau n'a plus jamais été atteint, ni même dépassé. C'est la seconde fois depuis le début de son mandat que sa cote de confiance baisse aussi brutalement. La première fois était en juillet 2018, au moment de l'affaire Benalla, durant laquelle sa cote était tombée de 38 à 32%.

Du côté du Premier ministre Jean Castex, les résultats ne sont pas meilleurs, puisqu'il fait un plongeon de 5 points en un mois. Passant de 33% de cote de confiance en septembre 2020 à 28%.

Une élue niçoise EELV « approuve » l'incendie d'une antenne 5G

Sylvie Bonaldi, élue Europe Écologie les Verts de Nice, a approuvé dans un entretien à Nice Matin, paru mercredi 30 septembre 2020, l'incendie d'une antenne 5G par des activistes « Oui, j'approuve (...) Il défend l'intérêt général. Il permet de retarder l'installation de l'antenne (...) Il n'y a pas d'autre issue hélas, on en demande pourtant une : à être entendus. Qu'on se pose, qu'on réfléchisse aux problématiques de la 5G. Mais ce n'est pas le cas ».

Pour l'élue, les deux activistes ont fait preuve de « résistance », cependant pour cet incendie, ils encourent tous deux une amende de 150.000 euros et jusqu'à dix ans d'emprisonnement.

Deux élus LR de Marseille quittent leur groupe en faveur de la gauche

Christian Bosq et Sami Benfers, deux conseillers municipaux marseillais Les Républicains, ont décidé de quitter leur groupe pour fonder leur propre mouvement « ambition citoyenne », quelques mois seulement après le début de leur premier mandat. Un départ qui va permettre à la maire de gauche Michèle Rubirola d'accroître sa légitimité.

« Je ne suis pas dans la majorité mais je suis ouvert à la discussion. Je vais siéger en non-inscrit, je voterai les rapports qui me conviendront », a ainsi confié Christian Bosq, qui devrait voter en faveur du budget qui sera proposé par la majorité.