Jean-Luc Mélenchon chez Hanouna pour concurrencer le débat Le Pen-Darmanin

81 %
81% des Français jugent le projet de loi contre les séparatismes «
important ».

Le patron de la France Insoumise sera l'invité de Cyril Hanouna sur C8 jeudi 11 février 2021. Une décision qu'il explique dans une interview donnée à Libération. Son but, concurrencer le débat entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin qui aura lieu en même temps sur France 2.

Un « acte de résistance » pour concurrencer le débat Le Pen-Darmanin

Dans une interview donnée à Libération, le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon a expliqué les raisons qui l'ont poussé à accepter l'invitation de Cyril Hanouna et de participer à son émission « Balance ton post » sur C8, jeudi 11 février 2021 en même temps que le débat qui opposera la cheffe du Rassemblement national Marine Le Pen au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Un choix avant tout politique puisqu'il lui permettra de présenter son projet pour 2022. « Nous avons depuis un principe : défendre nos idées partout où nous pouvons le faire dans de bonnes conditions ».

Jean-Luc Mélenchon voit dans son choix un acte de résistance : « Là, il y avait une belle opportunité. Car en même temps, il y a sur France 2 ce débat entre Gérald Darmanin et Marine Le Pen. Deux personnages animés par la même névrose, la même obsession négative des musulmans. Être présent ailleurs, au même moment, et parler d'autre chose est un acte de résistance à cette ambiance glauque ».

Un choix pour parler de son projet à tous les Français

Outre cet acte de résistance, accepter l'invitation de Cyril Hanouna, c'est aussi parler à une frange de la population française « qu'ils ne connaissent pas » et d'autres sujets que la loi sur le séparatisme « Je pars en exil politique chez Hanouna. On y parlera de ce qui compte davantage : question sociale, bifurcation écologique, démocratie, libertés ».

Bien que « Balance ton post » sur C8 soit considérée par beaucoup comme une émission moins sérieuse que « Vous avez la Parole » de France 2, Jean-Luc Mélenchon ne compte pas adapter son discours « Je ne trie ni ne méprise aucun public, aucun lieu. Je pourrais même aller au congrès du Medef pour leur expliquer la planification écologique. (…) Un discours rationnel et des propositions concrètes peuvent convaincre partout ».


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique