Jogging et pédopornographie. Le 18h du 4 novembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

56 %
56% des Français déclarent exercer une activité sportive au moins une
fois par mois.

Jogging et pédopornographie. Retour sur l'actualité politique du mercredi 4 novembre 2020.

Gérald Darmanin en plein jogging à plus d'un kilomètre de chez lui

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a été surpris dimanche 1er novembre en train de faire son jogging … à plus de un kilomètre de son domicile. Une entorse aux règles du confinement qui n'a pas manqué de faire réagir les habitants de Tourcoing qui ont reconnu le ministre lors de son jogging dominical.

En cause dans cette infraction, des « contraintes de sécurité », observer les règles d'un kilomètre, forcerait le ministre à faire son jogging en plein centre-ville et donc à être plus accessible en cas d'attaques par exemple. Ainsi, le service de sécurité du ministère explique « Le choix du parcours relève de contraintes de sécurité que nous imposons. Nous avons reconnu plusieurs itinéraires. Nous avons choisi cette zone parce qu'elle évite de courir en ville et qu'elle est la plus proche. C'est un endroit reculé, fermé à la circulation, qui évite une agression d'opportunité avec un véhicule. »

Une mission sur les orchestres permanents confiée à un ex-directeur condamné pour pédopornographie

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot se retrouve au coeur d'une polémique après avoir confié une mission sur les orchestres permanents à Pascal Dumay. L'ex-directeur du conservatoire de musique de Paris, avait été condamné en 2010, pour téléchargement et diffusion d'images pédopornographiques. L'annonce faite lundi 2 novembre 2020, par le ministère de la Culture a suscité l'indignation.

Mardi 3 novembre, un communiqué du ministère annonce qu'il « a été porté à la connaissance » de la ministre « que l'intéressé avait été condamné en 2010 pour téléchargement et diffusion d'images pédopornographiques ». Roselyne Bachelot a également confirmé sur son compte Twitter qu'elle retirait la mission à Pascale Dumay, au vu de ces nouvelles informations.

Bruno Le Maire érige les géants du numérique en « adversaire des États »

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a déclaré au micro de Radio Classique mercredi 4 novembre 2020, que « les géants du numérique, ce sont aujourd'hui les adversaires des États », rappelant par la même la difficulté des États à faire payer des impôts à ces géants étrangers. Ainsi, le ministre s'est félicité de voir la Commission européenne se joindre au combat « pour que ces géants du digital soient taxés au même niveau que les entreprises françaises ».

Google, Amazon, Facebook et Apple, les Gafa sont en ligne de mire du ministre de l'Économie et sont « L'un des plus grands défis du XXIe siècle ».


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique