Migrants dans les Yvelines : le village historique de Louveciennes pris en otage



Tandis qu'un spot vidéo promotionnel tente désespérément de faire revenir les touristes à Paris, le gouvernement s'apprête à transférer à Louveciennes sur "le Chemin des Impressionnistes", entre les domaines nationaux de Versailles et de Marly-le-Roi, les hordes de migrants chassés de la capitale et sans doute aussi ceux qui ont envahi Calais. Quelle étrange stratégie pour relancer tourisme, emploi et croissance ! A moins que l'objectif soit différent ?

Si comme l'indique le communiqué des maires du canton "le Préfet a besoin d’environ 400 places sur les Yvelines", pourquoi squatter les 22 hectares (soit la surface de la "jungle de Calais") de Villevert à Louveciennes en projet de réaménagement durable de surcroit ? On sait tous ce que deviennent ces camps de migrants :

Dans le Calaisis, cette population a été multipliée par 10 en deux ans

Selon la préfecture du Pas de Calais : 800 en juillet 2014, 3000 en juillet 2015, 6901 en août 2016 ... avec les conséquences désastreuses humanitaires, financières et en matière d'insécurité et d’incivilité et d'insalubrité que tout le monde connait désormais. On parle beaucoup de l'absurdité de ce choix géographique des Yvelines au cœur d’une zone touristique majeure, du mépris des autorités pour les riverains désemparés et de migrants relégués dans un espace qui serait encore amianté et où il n'y a aucune infrastructure pour leur faciliter la vie. Mais que donnera la proximité immédiate de milliers d'hommes seuls, étrangers et désœuvrés à deux pas du triangle de Rocquencourt sur l'A13, du quartier populaire de La Celle Saint Cloud avec sa mosquée, du Château de Versailles si prisé par les touristes, du centre commercial de Parly 2 au Chesnay ?

 

Silence surprenant d’UNIBAIL, propriétaire à la fois de Parly 2 et du futur camp pour migrants de Villevert

Si Antoine Petit, patron de l'INRIA nommé il y a deux ans par Hollande a exprimé son soutien à l'installation (provisoire) de migrants dans ses anciens locaux de Rocquencourt opportunément transférés à Paris, on s'étonnera du silence assourdissant de Christophe Cuvillier, patron d'UNIBAIL-RODAMCO, premier groupe européen coté d'immobilier commercial. En effet ce groupe du CAC40 au portefeuille de 39,3 milliards d'euros (au 30 juin 2016), est propriétaire à la fois du centre commercial du Chesnay et du fameux camp de Villevert !

Alors qu'un projet d'aménagement par la municipalité de Louveciennes est sur le point d’aboutir, on n’ose croire qu’un deal aurait été conclu avec l’État socialiste au point de sacrifier tout ce secteur, fleuron économique, touristique et culturel de l'Ile de France… Quoiqu'il en soit, de Saint Germain en Laye à Versailles, de Bailly à Bougival jusqu'à Rueil Malmaison...toutes les communes environnantes sont concernées par cette aberration. Chatou, Croissy, Le Vésinet de l'autre côté de la Seine ne seront pas épargnés : bus et pedibus feront l’affaire !

Quel obscur intérêt a justifié cette décision absurde, à l'insu des habitants et entrepreneurs consternés, légitimement inquiets et terrifiés pour les plus proches... et contre l'intérêt des malheureux dont les pouvoirs publics sont censés assurer dignement l'accueil et l'intégration ?

Des arrivées permanentes de migrants à Paris déversés sur Louveciennes ?

Paris 16 septembre 2016. Pour la 29ème fois consécutive, ce sont 2083 Érythréens, Soudanais et Afghans qui sont évacués du 19ème arrondissement d'un campement improvisé "qui grossissaient de jour en jour » ! D'autres part, afin de "préserver la salubrité et l’ordre public’ et ‘éviter la réimplantation de nouveaux campements à Paris’, le gouvernement travaille actuellement à créer quelque 12 000 places (...) car il faudra aussi héberger les migrants venus de Calais où la ‘jungle’ doit être démantelée." lit-on dans ‘Le Monde’

Potentiellement 10 000 migrants "tous des hommes, de façon pérenne" dans un village ? Louveciennes résiste !

Le site de Villevert route de Versailles, qui couvre l'équivalent de 43 terrains de foot peut absorber plus de 10 000 migrants chassés de Paris ! On a annoncé au départ le chiffre de 100 migrants "de Paris, exclusivement des hommes et de façon pérenne". Puis on est passé à 150, 200... 600 déplorait Laura Jonemann du collectif louveciennois... Auxquels s'ajouteraient 1600 migrants de Calais selon Le Figaro. Ces infos aussi contradictoires qu'alarmantes sont probablement en-dessous d'une réalité inimaginable, reflet du règne actuel de l'amateurisme et de l'irresponsabilité politique : alors que le régime ne sait pas comment se débarrasser du problème qu’il a lui-même créé, il veut nous faire croire à "200 migrants" sur 22 hectares, la surface de la jungle de Calais pouvant accueillir plus de 10.000 migrants ?

8 millions d'euros… C'est pas cher, c'est l’État qui paie ou Louveciennes ?

Malgré l'absence de concertation, la colère qui gronde et les manifestations d'opposition qui s'intensifient, si cette future jungle devait voir le jour à Louveciennes comme cela semble être décidé, prosaïquement qui va payer ? Bruno Julliard 1er adjoint à la mairie de Paris expliquait chez Bourdin Direct "les camps de migrants coûteront au total 8 millions d’euros à la ville" ! Or comme partout en France en 2016, les impôts locaux ont fortement augmenté à Louveciennes (+25%). La municipalité est en train de finaliser un projet d'aménagement de ce fameux terrain de Villevert, comprenant les logements sociaux qui lui manquent pour se mettre en conformité avec la loi SRU qui la pénalise lourdement (pénalités à renégocier au passage !), ainsi que bureaux et commerces. La présence d'une concentration de migrants sur la zone précipite à l'évidence l'échec de cette entreprise de développement durable. Jusqu’à quand devrons-nous éponger l’amateurisme de ce gouvernement ?

Irresponsabilité, cynisme ou vengeance politique contre la 3e circonscription des Yvelines, une des plus ancrées à droite de France avec 63,86% en faveur de Sarkozy en 2012 ?

Quoiqu'il en soit, de Saint Germain en Laye à Versailles, de Bailly à Bougival jusqu'à Rueil Malmaison, toutes les communes environnantes sont concernées par cette aberration. Chatou, Croissy, Le Vésinet de l'autre côté de la Seine ne seront pas épargnés.

Quant à Louveciennes, un village familial qui compte 7054 âmes enfants, adolescents, parents qui travaillent donc absents dans la journée, anciens dans trois maisons de retraites, que vont faire ces centaines voire milliers d'hommes "étrangers de passage" à votre avis ?

On peut toujours rêver qu'ils soient sensibles au cadre qui a inspiré Pissaro, Sisley, Auguste Renoir, Armand Guillaumin, Berthe Morisot ou Claude Monet et tant d'autres... Est-ce la machine de Marly-Louveciennes et son aqueduc qui amenait l'eau au château de Versailles qui a ressuscité dans l'esprit tordu des socialistes, le principe des vases communicants ? Pour l'anecdote, durant la guerre froide face à la menace soviétique, le camp de Villevert abritait dès 1951 le haut commandement européen de l'OTAN. Le SHAPE (Supreme Headquarters Allied Powers Europe) était dirigé par le général Eisenhower qui doit aujourd'hui se retourner dans sa tombe en voyant ce qui se passe en France !

Véronique Hansi alias Calculette@LaMutine