Mortiers d'artifice et « Télécovid ». Le 18h du 12 octobre 2020 de PolitiqueMatin.fr

2,5 %
L'application StopCovid a été téléchargée par 2,5% de la population
française.

L'interdiction des mortiers d'artifice et le « Télécovid » de Jean Castex. Retour sur l'actualité politique du lundi 12 octobre 2020.

Darmanin veut interdire la vente de mortiers d'artifice

En déplacement au commissariat de Champigny-sur-Marne, dimanche 11 octobre 2020, Gérald Darmanin a annoncé sa volonté d'ajouter un amendement au projet de loi sur le continuum de sécurité. Cet amendement interdirait la vente de mortiers d'artifice au public, mais également leur classement en « arme à destination ».

Cette annonce est intervenue après l'attaque du commissariat par une quarantaine d'individus armés de mortiers d'artifice et de barres de fer. Le ministre de l'Intérieur a condamné fermement cette violence rappelant que la République ne se laisserai pas intimider : « Il y a des caïds, des voyous qui essaient d'impressionner la République (…) Je suis venu dire à tous ceux qui essaient de tester la République, qu'ils ne gagneront pas ».

Jean Castex annonce une nouvelle version de StopCovid pour le 22 octobre 2020

Le Premier ministre était l'invité de FranceInfo lundi 12 octobre. Après avoir évoqué la possibilité de reconfinements au niveau local, Jean Castex a annoncé la mise en place d'une nouvelle version de l'application StopCovid dès le 22 octobre 2020. Petit hic, le chef du gouvernement qui n'avait pas téléchargé la première version de l'application, c'est cette fois-ci trompé de nom parlant de « Télécovid », une autre application morbihannaise.

Une erreur qui n'a pas manqué de faire réagir. Sur Twitter, on peut notamment lire certains tweets ironiques « Après #StopCovid, le Premier ministre #Castex a annoncé ce matin sur @franceinfo l'existence de #TeleCovid un numéro trouvable au 3615 sur vos minitels ».

Deux élus du Rassemblement National assisteront au meeting de Donal Trump

Le numéro 2 du Rassemblement National (RN) Jordan Bardella et le député européen Jérôme Rivière vont assister début novembre à l'un des derniers meetings de campagne de Donald Trump, ainsi qu'à la soirée électorale du 3 novembre 2020. Un voyage aux États-Unis qui se déroulera du 30 octobre au 4 novembre, après une invitation de représentants américains pro-Trump parmi lesquels Paul Gosar (Arizona), Matt Gaetz (Floride), et Jim Banks (Indiana).

Jordan Bardella s'était, dès le mois de septembre, positionné en faveur du candidat républicain Donald Trump, estimant que la réélection de l'homme d'État serait « une bonne nouvelle pour l'Amérique ».