Un Noël dans la joie et un couvre-feu prématuré. Le 18h du 3 novembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

76 %
76% des 65 ans et plus sont contents du nouveau confinement.

Un Noël dans la joie et un couvre-feu prématuré. Retour sur l'actualité politique du mardi 3 novembre 2020.

Olivier Véran promet un Noël dans la joie

Le ministre de la Santé, Olivier Véran promet aux Français un Noël dans la joie, « Dans tous les cas de figure, Noël aura évidemment lieu et se fera dans la joie » a-t-il déclaré. Se voulant rassurant, il a rappelé que « depuis le XIIème siècle, on fête Noël un 24 et 25 décembre, il n'y a pas lieu d'imaginer que cela puisse changer ».

Il a rappelé que tant que le virus sera présent et circulera, nous serons obligés de vivre avec. « Nous mettons tout en oeuvre pour lutter contre le virus (…) et nous mettrons tout en oeuvre pour permettre aux Français de retrouver une vie la plus normale possible ».

Pour ce qui est des grands rassemblements dans des lieux clos avec plus de 50 personnes : « On sait très bien que la situation sanitaire ne le permettra pas, au nouvel an par exemple (…) pour autant cela n'empêchera pas de mener des célébrations, de se préparer, de fêter, de se retrouver toujours en faisant attention à ne pas faire circuler le virus ».

Le couvre-feu prématuré de Gabriel Attal

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé mardi 3 novembre 2020, le retour d'un couvre-feu à 21h pour Paris et la région Île-de-France. « On va réinstaurer un couvre-feu à Paris et peut-être en Île-de-France à 21h. C'est le ministre de l'Intérieur qui le précisera dans la journée, un arrêté va sortir », a-t-il annoncé.

Il n'a cependant pas fallu longtemps pour que cette annonce soit contredite par Matignon. « Cette décision n'est absolument pas décidée à ce stade. Le Préfet de police a évoqué cette mesure au regard de certaines situations observées en soirée à Paris (…) Cette mesure va être concertée avec la municipalité parisienne par la préfecture mais n'est pas décidée à ce stade. Une décision sera prise dans les prochains jours ».

Jordan Bardella positif au Covid, il ne pourra pas aller soutenir Donald Trump

C'est un moment que le numéro deux du Rassemblement national, Jordan Bardella, attendait depuis longtemps mais qui n'aura malheureusement pas lieu. L'élu français qui devait se rendre aux États-Unis pour assister à l'un des derniers meetings de Donald Trump a été testé positif dimanche 1er novembre, avant son départ, et a donc été contraint d'annuler son déplacement.

Le Rassemblement national soutien Donald Trump dans sa course pour un second mandat, considérant que sa réélection serait « une bonne nouvelle pour l'Amérique ». Marine Le Pen, patronne du RN, considérait de son côté que « pour la France il vaut mieux que Donald Trump soit élu ».

Trump ou Biden, dernière ligne droite des élections américaines

Mardi 3 novembre 2020, ont lieu les élections présidentielles américaines, c'est la dernière ligne droite pour les candidats républicain et démocrate, Donald Trump et Joe Biden. Si Joe Biden appelle les américains « à reprendre leur démocratie », Donald Trump les appelle au vote par le biais d'une vidéo postée sur son compte Twitter.

Sur l'air de YMCA des Village People, des images d'archive de la campagne de Donald Trump défile et le slogan final appelle en effet les Américains au vote. Le choix musical a fait grand plaisir au groupe, sur Twitter, le leader du groupe Victor Willis a remercié le Président sortant : « Désolé les haters, mais merci à Donald Trump. YMCA est 11e du top et grimpe rapidement dans les charts. Merci Donald Trump. Maintenant, votez selon votre choix ».


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique