Un Noël déconfiné et nouvelle candidature. Le 18h du 9 novembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

22 %
Le 24 septembre dernier, seulement 22% des Français considéraient que
Jean-Luc Mélenchon avait « la stature d'un président de la
République ».

Un Noël déconfiné et nouvelle candidature. Retour sur l'actualité politique du lundi 9 novembre 2020.

Olivier Véran souhaite « ardemment » un Noël déconfiné

Invité de France Info, France Inter, dimanche 8 novembre 2020, Olivier Véran a déclaré souhaiter « ardemment » que les Français puissent fêter Noël déconfinés. Cependant, aucune promesse n'est faite par le ministre qui n'évoque qu'un souhait. Il rappelle que si Noël déconfiné il y a, ce dernier se fera « dans le respect des gestes barrières ».

Outre ce souhait, le ministre de la Santé a annoncé que comme prévu par le gouvernement, un point de mi-parcours sur les effets du confinement serait fait d'ici la fin de la semaine-début de la semaine prochaine, afin de savoir si des « mesures complémentaires » sont nécessaires.

Jamais deux sans trois, Jean-Luc Mélenchon annonce sa candidature à la présidentielle

Le leader de la France Insoumise, Jean-Luc-Mélenchon a annoncé dimanche 8 novembre sur TF1 sa volonté de se porter une nouvelle fois candidat à l'élection présidentielle qui aura lieu en 2022. Sa candidature devra cependant faire l'objet d'une « investiture populaire » en recueillant 150.000 soutiens de Français. Une simple formalité puisqu'en 2017, le député de Marseille avait rassemblé 19,58% des voix au premier tour.

Le député insoumis Adrien Quatennens a commenté cette annonce lundi 9 novembre sur France Info estimant que « sa vie est une vie de combats, d'expérience accumulée. À tous les grands moments de la vie du pays, il a été à la hauteur », soutenant ainsi à 100% la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Si son camp semble heureux de cette décision, un sondage révélait le 24 septembre dernier que 22% des Français considéraient que Jean-Luc Mélenchon avait « la stature d'un président de la République » contre 46% en 2017. Une tendance que le candidat devra inverser durant les dix-huit mois de campagne qui s'annoncent.

Un journaliste de Libération signalé par Gérald Darmanin à l'IGPN

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, serait à l'origine du signalement de Willy Le Devin, auprès de la police des polices l'IGPN. Le journaliste de Libération a été entendu par les services de l'IGPN vendredi 6 novembre pour avoir, selon le signalement du ministre, violer « le secret de l'enquête » dans l'un de ses articles sur la mort de Samuel Paty, en dévoilant une note du service du renseignement territorial des Yvelines.

Face à cette enquête, le quotidien Libération a dénoncé lundi 9 novembre, « une atteinte à la liberté de la presse ». Le journaliste mis en cause estime que l'audition avait pour but « d'identifier la/les sources ayant contribué à la révélation par "Libération" d'une note de renseignement sur l'attentat de Conflans ».


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique