Marlène Schiappa étonne avec son étrange vidéo sur Instragam

29 %
En juillet 2020, la cote de popularité de Marlène Schiappa était de
29%.

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté fait une nouvelle fois parler d'elle sur les réseaux sociaux. Après une entrée remarquée sur Tik-Tok, c'est sur Instagram que Marlène Schiappa fait polémique. En cause, un post considéré comme du placement de produit par les internautes.

Une vidéo « placement de produit » qui fait du bruit

De ministre à influenceuse n'y aurait-il qu'un pas ? Dimanche 3 janvier 2021, Marlène Schiappa a publié, sur son compte Instagram officiel, une vidéo de ses cheveux ventant au passage les mérites du salon de coiffure qui s'occupe de son lissage brésilien. Rapidement, la vidéo est remarquée et le compte Twitter Sharnalk poste la vidéo en commentant « Marlene Schiappa fait des placements de produits sur Instagram, je crois qu'on ne peut plus rien faire à ce niveau », avant de préciser dans un autre poste « ATTENTION : Je ne dis pas qu'elle a été rémunérée. Mais simplement qu'elle place un produit (une prestation de services de coiffure) via son compte officiel alors qu'elle est en fonction au gouvernement ».

Effectivement, quand on regarde de plus près, le post Instagram de la ministre déléguée a des airs de placement produit. Dans la légende, elle y remercie le salon de coiffure en le taguant et en ajoutant « ce lissage qui répare les cheveux et va donc permettre de gagner de précieuses minutes avant chaque matinale ». De précieuses minutes que la ministre doit amèrement regretter, enfin si cette dernière est bien à l'origine de ce post.

Un « faux post » selon l'entourage de Marlène Schiappa

Très vite après le début de la polémique, la ministre a fait passer son compte en privé. Le magazine Closer rapporte que certains proches de la ministre dénonçaient une fake news et même un piratage du compte de Marlène Schiappa, expliquant qu'il s'agissait d'un « faux post » et que la ministre avait basculé son compte en privé face au « harcèlement subi depuis quelques heures (...) sur la base d'une fake news ».

Pour certains internautes, la coïncidence est troublante : « C'est un drôle de hasard pour un "fake". Sans compter que le compte Instagram de la ministre suit le salon de coiffure nommé » . Ajoutant que certains éléments de décors permettaient de prouver qu'il s'agissait bien de l'appartement de la ministre : « Ce qui est bête, c'est que la ministre en question a posté sur son compte facebook une série de photos où on reconnaît le sapin et la porte ». 

Dans un communiqué publié par son avocate, Marlène Schiappa « dément tout recours à un placement de produit ou post sponsorisé sur Instagram ». Ses avocats rappellent par la même que toute personne diffamant la ministre serait poursuivie.


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique