Présidentielle : le Parti socialiste demande à François Fillon d'abandonner



Dans un communiqué publié sur son site Internet, le Parti socialiste a demandé à François Fillon d’abandonner sa candidature.

 

L'absurdité et l'entêtement de François Fillon

Quelques heures à peine après la démission expresse (24 heures) du ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, poussé vers la porte de sortie après les révélations sur les nombreux CDD de ses filles employées à l’Assemblée nationale lorsqu’elles étaient mineures, le PS demande à François Fillon d’abandonner sa candidature à l’élection présidentielle.

Dans son communiqué, le Parti socialiste explique que "l’exemplarité et la célébrité avec lesquelles Bruno Le Roux a présenté sa démission ne font que souligner l’absurdité et la dangerosité avec laquelle vous vous entêtez, sans aucunement vous soucier des effets délétères de votre obstination sur la démocratie".

"La présomption d'innocence ne justifie pas la présomption d'insouciance"

Le PS ajoute à l’adresse de François Fillon que "la présomption d’innocence ne peut plus servir à justifier votre présomption d’insouciance. Nous vous demandons expressément de retirer votre candidature. Car il en va de la démocratie, de la République et de la France". Une demande réalisée alors que Mathias Fekl, ancien secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, a pris ses nouvelles fonctions de ministre de l’Intérieur.

Une requête qui démontre bien que la démission de Bruno Le Roux, qui ne s’est pas gardé en son temps de critiquer les affaires judiciaires de François Fillon, n’est finalement pas une bonne nouvelle pour la droite française. La démission rapide du ministre de l'Intérieur renforce l’exemplarité de la gauche, même si on peut estimer que l’ex-ministre de l’Intérieur aura servi de fusible pour le Parti socialiste et le gouvernement, en vue de porter une nouvelle attaque contre François Fillon.


Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.