Le problème d'existence du Front National et la dotation matérielle des députés. Le 18h du 3 février 2021 de PolitiqueMatin.fr

15 %
La dotation matérielle des députés va augmenter de 15%.

Le problème d'existence du Front National et la dotation matérielle des députés. Retour sur l'actualité politique du mercredi 3 février 2021.

Gérald Darmanin et le problème d'existence du Front National

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fait une sortie de route devant les députés mercredi 3 février. Le ministre évoqué un amendement proposé par le Front national dans le cadre du projet de loi sur le respect des principes de la République. Gérald Darmanin a alors peu subtilement insinué que si l'amendement en question était adopté, le Front National aurait du mal à y survivre.

« Toute personne qui nie un génocide qui nie une extermination dans l'histoire, doit être dissoute, le Front National aurait quelques problèmes d'existence ». Front National ? Simple erreur du ministre ou bien ce dernier se couvre pour ne pas être accusé d'avoir évoqué une possible dissolution du Rassemblement national.

Eric Ciotti assume l'augmentation de la dotation matérielle des députés

Les trois questeurs de l'Assemblée nationale en charge du budget, Eric Ciotti, Florian Bachelier et Laurianne Rossi assument l'augmentation de 15% de la dotation matérielle des députés. En pleine crise sanitaire et économique, cette dernière augmente de 236 euros par mois pour un total annuel de 21.700 euros. Une hausse vivement critiquée même au sein des députés. Trois députées LREM du Var, Sereine Mauborgne, Cécile Muschotti et Valérie Gomez-Bassac, ont notamment déploré une telle augmentation en pleine crise nationale et mondiale.

Pour le député LR et questeur Eric Ciotti, la polémique est purement « démagogique ». Le député des Alpes-Maritime assume pleinement la décision des questeurs et l'explique justement par la crise du Covid-19. « Avec la crise et le télétravail, de nombreux députés ont vu leurs dépenses d'informatique et d'affranchissement augmenter. C'est pour cela que nous avons choisi de rehausser leur forfait maximal potentiel de 236 € par mois, grâce à d'importantes économies de gestion qui ont été faites par ailleurs. » Par ailleurs, Eric Ciotti rappelle que cette enveloppe est un plafond qui n'est pas forcément entièrement dépensé chaque année par son détenteur.

Emmanuel Macron promet que tous les adultes qui le souhaitent seront vaccinés avant l'été

Le président de la République est revenu mardi 2 février 2021 sur la campagne de vaccination française, promettant que tous les adultes qui le souhaitent seront vaccinés avant l'été. Une promesse qui intervient alors que le pays peine à se faire livrer les doses de vaccin nécessaires par les laboratoires.

Emmanuel Macron se veut cependant rassurant et rappelle que cette échéance est réalisable puisque « Nous aurons des sites qui vont, en France, produire le vaccin. On en aura quatre à partir de fin février-début mars et sur les semaines et mois qui suivront qui vont progressivement s'ouvrir et produire. »

Ségolène Royal veut devenir sénatrice

L'ancienne candidate à la présidentielle Ségolène Royal se lance un nouveau challenge : devenir sénatrice. Sans pour autant abandonner son objectif présidentiel, Ségolène Royal souhaite intégrer le Sénat en devenant représentante des Français établis hors de France.

Interrogée par le journal Libération, la sénatrice en herbe se confie sur son projet : « J'y pensais mais en septembre dernier, les élections ont été reportées d'un an. J'avais été sollicitée par beaucoup de Français de l'étranger. Ça me plaisait ». Sa candidature ne se fera cependant pas sous la bannière du Parti socialiste, bien qu'elle confirme que si elle intègre le parlais du Luxembourg, elle siégera aux côtés des socialistes.


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique