Remaniement : le gouvernement Borne 2 nommé lundi 4 juillet 2022

50 %
Le nouveau gouvernement est composé de 50% d'hommes et de la même
quantité de femmes.

Composé de 21 femmes et 21 hommes, le nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne a été annoncé lundi 4 juillet 2022 suite aux résultats des élections législatives de juin 2022.

25 nouveaux ministres

Sur les 42 ministres du gouvernement, 7 n’avaient jamais eu de responsabilités politiques précédemment. Il s’agit de Dominique Faure, nommée Secrétaire d’Etat chargée de la Ruralité, de Bérangère Couillard (Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie), Laurence Boone (Secrétaire d’Etat chargée de l’Europe), de Carole Grandjean (ministre de l’enseignement et de la formation professionnelle), de Jean-François Carenco (ministre de l’Outre-Mer), de Jean-Christophe Combe, qui succède à Damien Abad au poste de ministre des Solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées, ainsi que François Braun, au poste de ministre de la Santé et de la prévention. En tout, ce sont donc 13 ministres qui n’ont jamais eu de responsabilités politiques avant les gouvernements Borne 1 et Borne 2.

12 nouveaux ministres ont été nommés sous le mandat d’Elisabeth Borne. On y retrouve Roland Lescure (Ministre délégué chargé de l'industrie), Catherine Colonna (ministre de l’Europe et des Affaires étrangères), Stanislas Guerini (ministre de la transformation et de la fonction publique), Jean-Noël Barrot (ministre de la transition numérique et des télécommunications), Caroline Cayeux (ministre des collectivités territoriales), Olivier Becht (ministre du commerce extérieur, de l’attractivité et des Français de l’étranger), Olivier Klein (ministre de la ville et du logement), Agnès Firmin le Bodo (ministre de l’organisation territoriales des professions de santé), Hervé Berville (secrétaire chargé de la mer), Sonia Backes (secrétaire chargée de la citoyenneté), Chrysoula Zacharopoulou (secrétaire chargée du développement, de la francophonie et des partenariats internationaux) et Patricia Mirallès (secrétaire chargée des anciens combattant et de la mémoire).

14 changements de postes

Sur les 42 ministres du gouvernement Borne 2, 14 personnalités ont déjà été ministres dans des gouvernements précédents, sous Emmanuel Macron mais changent de poste. Elisabeth Borne, précédemment au Travail, est Première ministre depuis la réélection d’Emmanuel Macron. On retrouve également Sébastien Lecornu (nommé comme ministre des Armées), Olivier Dussopt (ministre du Travail, du plein emploi et de l’insertion), Marc Fesneau (ministre de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire), Christophe Béchu (transition écologique et de la cohésion des territoires), Agnès Pannier-Runacher (transition énergétique), Olivier Véran (ministre du renouveau démocratique et porte-parole du gouvernement), Franck Riester (relations avec le parlement), Gabriel Attal (aux comptes publics), Olivia Grégoire (PME, du commerce, de l’artisanat et du tourisme), Clément Beaune (aux transports), Geneviève Darrieussecq (chargée des personnes handicapées), Marlène Schiappa (secrétaire chargée de l’économie sociale et solidaire et de la vie associative) et Sarah El Haïry (secrétaire chargée de la jeunesse et du service national universel).

Parmi les 42 ministres du nouveau gouvernement, seuls trois d’entre eux ont conservé leur poste depuis le gouvernement Castex 3. Ainsi, Eric Dupont-Moretti garde sa place de garde des Sceaux, malgré les mauvaises relations qu’il a avec la justice. Gérald Darmanin reste également à son poste de ministre de l’Intérieur, comme numéro 3 du gouvernement. Le numéro 2 du gouvernement conserve également sa place à Bercy. En effet, Bruno Le maire demeure ministre de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique.