Le retour de la peine de mort et expulsion de squatteurs - Le 18h du 15 septembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

13,04 %
Au second tour des municipales parisiennes, Agnès Buzyn a obtenu
13,04% des voix.

55% des Français favorables au retour de la peine de mort et expulsion de squatteurs. Retour sur l'actualité politique de ce mardi 15 septembre 2020 avec le 18h de PolitiqueMatin.

Peine de mort : plus de 50% des Français veulent la rétablir

Chaque année depuis huit ans, la Fondation Jean Jaurès et l'Institut Montaigne réalisent une étude statistique sur la peine de mort. Cette année, l'étude en collaboration avec le journal Le Monde met en avant que 55% des Français jugent qu'il « faudrait rétablir la peine de mort en France ». Un chiffre en forte hausse puisqu'il a augmenté de 11 points depuis 2019.

Une envie de retour de la peine capitale qui est très marqué du côté droit du spectre politique. Ainsi, 71% des Républicains sont favorables à son rétablissement. Chez les sympathisants de Marine Le Pen, ce score atteint les 85%. Du côté des autres partis, l'engouement est moins grand, 39% sont favorables au rétablissement de cette pratique abolie en 1981.

La ministre du logement en faveur d'un amendement facilitant l'expulsion des squatteurs

La ministre en charge du Logement, Emmanuelle Wargon a annoncé, lundi 14 septembre, soutenir un amendement visant à accélérer le processus de l'action publique visant d'expulsion des squatteurs. Une annonce qui intervient dans la lignée de l'affaire du squat de Théoule-sur-Mer, sur la Côte d'Azur.

Selon la ministre, l'important est « d'améliorer et de simplifier le droit afin, notamment, d'accélérer les délais de procédures et de réaffirmer les principes protecteurs des propriétaires et locataires face aux squatteurs ». Ainsi, Emmanuelle Wargon a décidé de soutenir l'amendement porté par le député LREM Guillaume Kasbarian.

Emmanuel Macron s'amuse de ceux qui préfèrent « le mouvement Amish » à la 5G

Le président de la République, s'est exprimé lundi 14 septembre 2020, devant une centaine d'entrepreneurs du numérique au sujet de la 5G. Alors que 70 élus écologiques et de gauche ont demandé un moratoire sur la 5G, Emmanuel Macron prend clairement position « Oui la France va prendre le tournant de la 5G », profitant au passage pour se moquer de ceux qui préféreraient « le modèle Amish ».

Une boutade à l'encontre de la communauté religieuse anabaptiste très implantée aux États-Unis et qui prône le retour à une vie simple, austère, à l'écart du progrès, plus axée sur le travail de la terre. Une moquerie qui n'est pas au goût de tout le monde. Rappelons qu'en France, les Amish ont fusionné en 1907 avec les Mennonites et qu'ils sont principalement présents en Alsace et en Lorraine.

L'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn renonce à siéger au Conseil d'arrondissement du XVIIe

L'ex-ministre de la Santé et tête de liste des LREM aux municipales à Paris, Agnès Buzyn, devrait annoncer mardi 15 septembre sa décision de ne plus siéger au conseil d'arrondissement du XVIIe. Une décision qui intervient alors, que l'élu n'a encore jamais siégé.

La candidate avait été parachutée tête de liste des LREM en février, pour remplacer au pied levé Benjamin Griveaux éclaboussé par un scandale de sextape. Au second tour des municipales, elle n'obtient que 13,04% des voix, derrière Rachida Dati (34,31%) et Anne Hidalgo (48,49%).