Pourquoi je ne veux pas du tiers payant généralisé de la Sécurité Sociale ?

215 583
Selon le Conseil national de l'ordre des médecins, la France compte
aujourd'hui 215 583 médecins.

Le TPG ou Tiers Payant Généralisé serait obligatoire à partir du 1er décembre 2017. Toutes vos consultations chez le médecin deviendraient gratuites, ou plutôt vous n'aurez plus besoin d'avancer l'argent pour payer votre médecin. Génial, vous économiserez pour enfin acheter le nouveau téléphone dernier cri, vous pourrez acheter vos cigarettes..., mais finies les priorités dans la vie, le médecin et votre santé passeront loin derrière vos préoccupations quotidiennes. Vous pourriez consulter tous les jours, c'est gratuit, pas besoin de gérer votre budget pour que vous arriviez à boucler la fin du mois.

Les médecins, nouveaux « dindons de la farce » ?

Pour arriver à cette gratuité du TPG, il faudra bien un « dindon de la farce », ce sera votre médecin, qui devra vérifier tous les jours l'arrivée des virements. A lui de s'énerver sur les non paiements pour Carte Vitale non à jour s'il ne l'a pas oublié, ou de tel patient qui a changé de régime social, ou de bug informatique en excuse de la Sécurité sociale, que de temps non consacré à vous soigner, à vous écouter...

A lui de faire des relances aux différentes caisses de TPG... Sans compter les retards de paiement pendant les congés maladie ou congés annuels des employés de la Sécurité Sociale. Après cela étonnez-vous que les déserts médicaux en France deviennent de plus en plus nombreux, car au lieu de faciliter le travail des médecins, on leur met de plus en plus de bâtons dans les roues.

La plupart des jeunes futurs médecins préfèrent redoubler en 6ème année de Médecine pour repasser les ECN (Epreuves Classantes Nationales), afin d'avoir plus de chances d'être classé dans les premiers pour pouvoir choisir une spécialité. Devenir médecin spécialiste, c'est théoriquement gagner plus qu'un médecin généraliste certes, mais c'est surtout éviter de tomber dans cette surcharge de travail administratif qu'a le généraliste en sus.

Oui, ne plus payer son médecin, c'est génial, mais à l'inverse, seriez-vous aussi d'accord que votre patron ne vous paie que par des petits bouts de salaire. Vous devriez vérifier tous les jours si le virement de votre mini-paie quotidien est bien arrivé. Oh, non, il manque 25 euros par ci, 50 euros par là, oh non encore 75 euros non payés... Il vous faudrait presque tous les jours quémander les sommes indues, qui souvent n'arrivent quand même pas.

Le boulot du médecin généraliste est de soigner les patients, non de faire du travail administratif !

Régulièrement le médecin est perdant dans ce TPG, Marisol Touraine l'instigatrice de cette hérésie, puis maintenant Agnès Buzyn la nouvelle ministre de la Santé le savent très bien, le bénéficiaire de ces taux d'erreur non virés ne peut être que la CNAM (Caisse Nationale d'Assurance Maladie), voir les Mutuelles de Santé.

Une autre raison de ce TPG, c'est de tenir les médecins, qui seraient pratiquement dépendants de la Sécurité Sociale, donc de l'Etat. Possibilité de plus de pression sur eux en cas de grève, imaginez un médecin gréviste être puni par un non virement de ses honoraires tiers payant par la CNAM, suite à un ordre venant de Paris. Ce généraliste ne pourra plus payer ses charges, loyer, secrétaire, impôts, Urssaf..., car le TPG n'est pas payé, ses comptes professionnelles seraient à zéro. Vous me direz, « ne soyez pas paranoïaque, vous voyez noir ». Je vous dis, et vous le savez bien, tout est possible dans la vie, ce serait encore une liberté de plus de grignoté.

Non au Tiers Payant généralisé, car j'ai la plus belle des professions, ne me découragez pas, ne décourager pas non plus mes confrères, en fonctionnarisant notre métier de médecin libéral. Une profession libérale signifie par définition que le professionnel est payé par sonclient, ici en l'occurence le patient. Beaucoup de médecins pensent de plus en plus à s'expatrier au Canada ou en Suisse. La France manque déjà assez de médecins.

Madame la Ministre, ne respectez pas seulement vos électeurs, mais également les professions médicales et paramédicales, sans qui la France serait encore plus malade qu'économiquement.


Patrick Dorffer

Né en 1960, marié, le docteur Patrick Dorffer, exerce depuis 1988 comme généraliste dans la ville de Haguenau en Alsace. Médecin du club de football de Haguenau (National 3), il tient également un blog éclectique et rafraîchissant depuis 9 ans sous le pseudo de Doc de Haguenau. Le blog allie humour, médecine, écologie et autres rubriques diverses, le tout parfumé parfois d'un coup de gueule, attirant déjà plus de 5 millions de lecteurs.