La vérité éclate enfin et Didier Raoult poursuivi. Le 18h du 12 novembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

50 MILLIONS €
50 millions d'euros sont en cause dans l'affaire du financement
libyen.

La vérité éclate enfin et Didier Raoult poursuivi. Retour sur l'actualité politique du jeudi 12 novembre 2020.

Nicolas Sarkozy : « la vérité éclate enfin »

Retournement de situation dans l'affaire du présumé financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Nicolas Sarkozy est accusé depuis 2012 d'avoir perçu 50 millions d'euros de la part de Mouammar Kadhafi pour financer sa campagne. Mercredi 11 novembre 2020, le principal accusateur de l'ancien Président, Ziad Takieddine, est revenu sur ses déclarations, accusant par la même le juge Tournaire, qui fut l'un des magistrats en charge du dossier. « Je le dis haut et fort, ce juge Tournaire a bien voulu tourner ça à sa manière et me faire dire des propos qui sont totalement contraires aux propos que j'ai dits […] : il n'y a pas eu de financement de campagne présidentielle de Sarkozy ».

Une déclaration qui n'a pas manqué de faire réagir le principal intéressé, Nicolas Sarkozy, qui a publié mercredi 11 novembre en début de soirée sur ses comptes Twitter et Facebook, la nouvelle pour laquelle il se réjouit et entend continuer à se battre pour que son innocence soit définitivement actée dans cette affaire. « J'ai toujours dit que la vérité finirait par triompher. Elle est en chemin. Que chacun soit bien certain que je n'ai pas l'intention de m'arrêter avant que tous les auteurs de cette manipulation sans précédent soient démasqués. Je n'ai jamais trahi la confiance des Français. Je veux qu'ils soient juges des infamies qui m'ont été infligées depuis plus de huit ans ».

Le professeur Didier Raoult poursuivi par l'Ordre des médecins

Selon des informations de Paris-Match et du Parisien, le microbiologiste Didier Raoult serait poursuivi par l'Ordre des médecins pour avoir enfreint les règles du code de déontologie. Les chefs d'accusation sont multiples : divulgation d'informations erronées au public, exposition à des risques injustifiés, violation de la confraternité mais également charlatanisme. La procédure intervient à la suite de nombreuses plaintes déposées à l'encontre du directeur de l'Infectiopole de Marseille et pourrait conduire à des sanctions allant jusqu'à la radiation.

Les avis sur le médecin divergent, si le professeur Pierre Tattevin se pose du côté des détracteurs de Didier Raoult, déclarant au Parisien que « L'obstination de Didier Raoult a des conséquences graves, il ne se comporte pas comme un médecin devrait le faire », d'autres comme Nicolas Dupont-Aignan lui apportent leur soutien. Le député de l'Essonne a réagi sur son compte Twitter : « En France, le débat dérange quand on n'est pas d'accord avec la pensée unique et l'oligarchie. Soutenons l'éminent Professeur Didier Raoult attaqué pour le simple fait d'avoir voulu soigner des patients du #Covid19 et rétablissons enfin la liberté de prescription ! ».

Un membre du Conseil supérieur de la magistrature mis en examen pour agressions sexuelles

L'information du Parisien, a été confirmée par l'AFP mercredi 11 novembre, un membre du Conseil supérieur de la magistrature a été mis en examen pour agressions sexuelles dans le métro parisien. Jean Cabannes est mis en cause dans cette affaire par quatre jeunes femmes qu'il aurait agressées entre 2018 et 2020 dans le métro parisien.

Agé de 65 ans, le mis-en-cause était membre du Conseil supérieur de la magistrature jusqu'en juin 2020, le 17 juin, il était convoqué à comparaître devant l'assemblée plénière du Conseil, pour d'éventuels manquements à la déontologie, et cinq jours avant sa convocation le 12 juin, il a annoncé sa démission. Son avocat, Maître Baratelli, rappelle que la présomption d'innocence de son client ne doit pas être bafouée et que ce dernier clamait son innocence.


Quitterie Desjobert

Journaliste économique et politique