« I want to be president » et la percée écologiste au Sénat. Le 18h du 28 septembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

33,80 %
Au second tour des municipales parisiennes, Rachida Dati a obtenu
33,80% des voix.

Le « I want to be president » de Rachida Dati et la percée des écologistes au Sénat. Retour sur l'actualité politique du lundi 28 septembre 2020.

« I want to be president », Rachida Dati se lance dans l'élection présidentielle

Celle qui voulait gagner Paris, veut à présent gagner la France. Interrogée par le quotidien britannique The Times, la maire du VIIème arrondissment de Paris, Rachida Dati, l'annonce : « « I want to be president ». Elle l'avait déjà dit à demi-mot en Français, maintenant c'est clair, Rachida Dati se lance à l'assaut de l' Élysée. Dans ses projets, le prochain est clair : « gagner l'élection présidentielle de 2022 ».

En juillet 2020, elle estimait déjà auprès du Parisien avoir « un rôle à jouer » pour la présidentielle de 2022, aujourd'hui elle se sent prête : « il arrive un moment où vous vous dites, surtout quand vous voyez l'état du pays, cette bataille, peut-être que je pourrais la mener ». Reste à voir si d'autres candidats se déclareront pour les Républicains d'ici à 2022 ou si Rachida Dati portera le projet de la droite.

Les écologistes forment leur groupe au Sénat

Alors qu'il avait disparu depuis 2017, le groupe EELV du Sénat se reforme. Dimanche 27 septembre, six nouveaux sénateurs écologistes font leur entrée au Palais du Luxembourg. Ils sont maintenant dix à porter la couleur verte de l'écologie au Sénat, soutenue par le nouveau sénateur nationaliste corse Paul-Toussaint Parigi et la sénatrice Sophie Taillé-Polian du mouvement Génération. s.

Mardi 29 septembre se tiendra une réunion visant à étendre le groupe à d'autres élus. « Ce sera un groupe constitué autour du projet écologiste avec une grande diversité et la liberté de vote », explique la sénatrice Esther Benbassa, qui devrait briguer la présidence du nouveau groupe.

Olivier Véran écarte un confinement préventif avant Noël

Le ministre de la Santé Olivier Véran a écarté, dimanche 27 septembre 2020, la proposition d'un confinement préventif lors des deux semaines précédant Noël. L'idée avait été formulée samedi 26 septembre par les prix Nobel d'économie 2019 Abhijit Banerjee et Esther Duflo.

« Je ne me projette pas à dans deux mois pour faire des plans sur la comète », a-t-il déclaré, tout en n'écartant pas la mise en place d'éventuelles mesures restrictives pour les vacances de la Toussaint « Si la circulation du virus augmente et qu'elle n'est pas freinée, si nous ne mettons pas tous les moyens nécessaires pour freiner sa circulation ».