Les chasseurs bourrés auront une lourde amende

Dans la continuité du plan « zéro accident » annoncé en janvier 2023 par l’ancienne secrétaire d’État chargée de l’Écologie, Bérangère Couillard, les chasseurs surpris en état d’ivresse encourent désormais une lourde amende.

Axelle Ker
Par Axelle Ker Publié le 18 septembre 2023 à 15h30
chasse, chasseurs, amende, 1500 euros, plan zéro, état d'ivresse, amende
1.500 eurosc'est l'amende qu'encourent les chasseurs surpris en état d'ivresse

Encadrement de la chasse : le plan « zéro accident » du gouvernement

Avec plus d'un million de chasseurs, et près de 200 000 nouveaux chasseurs chaque année, la pratique de ce sport est particulièrement appréciée en France. Ouverte depuis le 10 septembre 2023 et ce jusqu'au 29 février 2024, la saison de la chasse commence avec une nouvelle mesure importante publiée au Journal Officiel ce dimanche 17 septembre : toute personne contrôlée avec un taux d'alcoolémie supérieur à 0,5 g par litre de sang encourra une amende. Cette nouvelle mesure, évoquée dès le mois de janvier 2023 par Bérangère Couillard, ancienne secrétaire d'État chargée de l'Écologie, s'inscrit dans le plan d'action « zéro accident ». Le but est de « concilier le partage de l'espace naturel et d'apaiser les tensions que l'on observe ». Pour diminuer les « crispations croissantes » et garantir un maximum de sécurité autour de la chasse, le gouvernement, par ses mesures, tente d'harmoniser les relations entre les différents utilisateurs des espaces naturels.

Ce plan d'action se compose de 14 mesures variées, qui vont de la gestion de l'alcoolémie à la création d'une application mobile, ainsi qu'au renforcement de la formation des chasseurs

Les chasseurs surpris en état d'ivresse risquent 1.500 euros d'amende

Face au nombre d'accidents survenus durant les actions de chasse, le gouvernement a décidé de mettre en place une mesure phare s'articulant autour de la gestion de l'alcoolémie chez les chasseurs. Cette mesure a été concrétisée par la publication d'un décret au Journal officiel ce dimanche 17 septembre. Ce décret instaure une amende de 1 500 euros pouvant aller jusqu'à 3 000 euros en cas de récidive. Cette sanction vient compléter un ensemble de nouvelles règles visant à sécuriser la pratique de la chasse, telles que l'instauration d'un angle de tir limité à 30° vers le sol et l'obligation de porter un gilet fluo.

D'après l'OFB (Office français de le biodiversité), le nombre de décès liés aux accidents de chasse a significativement diminué ces vingt dernières années, atteignant un « chiffre historiquement bas » pour la saison 2022-2023 : six décès recensés, dont parmi eux trois non-chasseurs.

Axelle Ker

Diplômée en sciences politiques et relations internationales, journaliste chez Économie Matin & Politique Matin depuis septembre 2023.

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Les chasseurs bourrés auront une lourde amende»

Laisser un commentaire

* Champs requis