Guerre en Ukraine : que ce sont dit les ministres russe et français des Armées

Dans un contexte de tensions accrues entre la Russie et les pays occidentaux, notamment la France, l’appel téléphonique entre les ministres des Armées de la France et de la Russie marque une étape potentiellement décisive. Survenant après six mois de silence diplomatique, cet échange pourrait modifier le rôle de la France dans le conflit ukrainien et sur les risques d’escalade militaire en Europe.

Adelaide Motte
Par Adélaïde Motte Modifié le 4 avril 2024 à 18h00
Ministres

Un appel entre les ministres français et russe pour clarifier les positions

L'appel entre les ministres des Armées intervient dans un moment de spéculation intense sur les intentions françaises en Ukraine, notamment en raison des déclarations d'Emmanuel Macron et d'autres figures politiques sur l'envoi potentiel de troupes françaises. En février, Emmanuel Macron affirmait ainsi qu'envoyer des troupes ne pouvait pas être exclu. Si de nombreux pays de l'OTAN, comme l'Allemagne, la Suède et la Pologne, s'étaient désolidarisés de cette annonce, l'idée est régulièrement reprise, notamment dans les médias français. L'appel téléphonique entre les deux ministres des Armées pourrait donc clarifier les positions et éviter les malentendus qui pourraient mener à une escalade inutile.

La Russie exprime régulièrement ses craintes concernant l'implication des pays occidentaux dans le conflit ukrainien. Le ministre russe des Armées a même dit dans le communiqué concernant l'appel avec son homologue français qu'il espérait que « les services secrets français ne sont pas derrière » l'attentat de Moscou. Ainsi, bien que l'Etat islamique ait revendiqué cet attentat et que l'on connaisse les actions de Vladimir Poutine contre l'islamisme, les services russes soupçonnent l'Ukraine d'être impliquée et estiment que cette dernière « ne fait rien sans l’aval de ses superviseurs occidentaux ». L'appel offre à la France une occasion de répondre à ces accusations et de réaffirmer sa recherche d'une solution diplomatique au conflit.

La crainte d'une importation de la guerre en Ukraine sur le sol européen

L'un des principaux enjeux de cet appel est la peur parmi la population européenne d'une possible escalade militaire qui pourrait amener des affrontements directement sur le sol français. Sergueï Choïgou, ministre russe des Armées, a en effet précisé que s'il était prouvé que la France soit derrière l'attentat de Moscou, « cela créera des problèmes pour la France elle-même ».

Les implications d'un soutien militaire accru à l'Ukraine par la France soulèvent des questions sur la mobilisation potentielle des citoyens, de leurs proches ou de leurs biens dans un conflit élargi. Cet appel entre ministres joue un rôle crucial dans la gestion de ces inquiétudes et dans la définition des attentes pour l'avenir.

Adelaide Motte

Diplômée en géopolitique, Adélaïde a travaillé comme chargée d'études dans un think-tank avant de rejoindre Economie Matin en 2023.

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Guerre en Ukraine : que ce sont dit les ministres russe et français des Armées»

Laisser un commentaire

* Champs requis