L’agenda politique de la semaine du 19 au 25 février 2024

La semaine politique s’annonce dense une nouvelle fois. Parmi les marqueurs forts : l’entrée au Panthéon du résistant Missak Manouchian ou encore la triple visite ministérielle en Nouvelle-Calédonie.

Cropped Favicon.png
Par Cédric Bonnefoy Modifié le 19 février 2024 à 11h38
agenda-politique-19-25-fevrier-2024

Missak Manouchian entre au Panthéon

La veuve d’Alexeï Navalny est à Bruxelles le lundi 19 février 2024. Après la mort de son mari en prison, elle doit rencontrer les ministres des affaires étrangères des pays membres de l’Union Européenne. Un moment important pour partager son histoire et celle de son mari, ancien opposant numéro 1 à Vladimir Poutine. Pour l’UE, la volonté est claire : montrer un signe de soutien aux partisans de Navalny. Depuis l’annonce de sa mort, les rassemblements sont sévèrement réprimés par le régime russe. 150 personnes ont déjà été arrêtées.

Missak Manouchian entre au Panthéon mercredi 21 février 2024. Le résistant communiste est mort, fusillé par les Allemands, en 1944. Son entrée se fera 80 ans jour pour jour après son décès et celui de 21 de ses camarades de lutte. Il sera panthéonisé avec sa femme et partenaire de combats, Mélinée. L’occasion pour Emmanuel Macron de célébrer l’engagement des étrangers dans la Résistance lors de la Seconde Guerre Mondiale. Mais la politique n’est jamais loin. Dans une interview accordée à l’Humanité, Emmanuel Macron estime que le Rassemblement National « serait inspiré de ne pas être présent » à cet hommage.

Le Salon de l’Agriculture, un rendez-vous politique de premier plan

Déplacement sous haute tension et très politique de Gérald Darmanin en Nouvelle-Calédonie. Il ne vient pas seul sur l’île. Le garde des Sceaux Éric Dupont-Moretti et Marie Guévenoux, ministre déléguée chargée des Outre-mer seront du voyage. Preuve que la situation est complexe sur l’île. Deux sujets majeurs : la crise politique actuelle. Mais surtout, l’effondrement de la filière du nickel sur place. Les entreprises sont fortement endettées. Le gouvernement devrait annoncer des mesures d’aides.

Le samedi 24 février est coché dans l’agenda d’Emmanuel Macron depuis longtemps. Le Salon International de l’Agriculture est LE rendez-vous agricole de l’année. Tradition oblige, le chef de l’État inaugurera le salon. Il va surtout y passer énormément de temps. Après la colère du monde agricole, les attentes de la profession sont encore nombreuses. Le risque de voir à nouveau les agriculteurs sur les autoroutes est grand. Ils estiment, pour l’instant, que les mesures promises par le gouvernement tardent à se concrétiser. L’enjeu est d’autant plus important politiquement à quelques mois des européennes.

Cropped Favicon.png

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «L’agenda politique de la semaine du 19 au 25 février 2024»

Laisser un commentaire

* Champs requis