Fermeture de la gare routière de Bercy : plus de FlixBus ni Blablacar ?

La gare routière de Bercy est victime de son succès. Les cars Macron, lancés en 2017 en ont fait un véritable dépotoir. La mairie de Paris a confirmé et annoncé sa fermeture après les JO de 2024, suscitant l’inquiétude des deux opérateurs, FlixBus et BlaBlaCar.

Axelle Ker
Par Axelle Ker Modifié le 11 octobre 2023 à 18h52
gare routière Bercy, autocars, cars, bus, FlixBus, Blablacar, mairie de Paris, hub

Le revers de la médaille : la gare routière de Bercy est devenu un dépotoir

Depuis l'arrivée en 2017 des cars Macron, ces autocars longue distance, proposés par FlixBus et Blablacar à des prix défiant toute concurrence, la gare routière de Bercy est victime de sa popularité. Si bien qu'elle s'est transformée en un véritable « dépotoir », pour reprendre les termes d'Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris. Cette perception est renforcée par les témoignages des voyageurs. Nancy Darnaye, une usagère, confie sans ménagement sur BFMTV : « même les toilettes pourraient justifier sa fermeture (...) Certes, ce n'est pas cher, mais ce n'est ni propre, ni accueillant ». La mairie de Paris a tranché : la gare routière de Bercy sera fermée après les JO de 2024.

Il n'y a pas que les questions d'hygiène qui sont au centre de cette décision. Emmanuel Grégoire, adjoint à la mairie et chargé de l'urbanisme pour le Grand Paris, précise la décision de la mairie de Paris, qui a des projet résidentiels et de développement pour la zone : « La coexistence avec la gare de Bercy n'est plus envisageable au regard de nos ambitions pour la ville. » À la fin de 2024, le terrain de la gare de Bercy redeviendra un parking réservé exclusivement aux autocars touristiques.

Bercy : un maillon essentiel pour FlixBus et BlaBlaCar

La fermeture de Bercy n'est pas sans conséquences pour FlixBus et BlaBlaCar. Emmanuel Grégoire explique la décision de la mairie qui ambitionne de « créer des petites gares routières sur les grands "hubs" de transport ». Elle envisage des lieux comme Orly, Roissy ou Marne-la-Vallée, ainsi que certaines stations du futur métro du Grand Paris. Une annonce qui n'a pas laissé indifférents les deux opérateurs FlixBus et Blablacar. En effet, chaque jour, ce sont 25 000 voyageurs pour FlixBus et 15 000 pour BlaBlaCar qui passent par Bercy. Près de 83 % des voyageurs atterrissant en Île-de-France choisissent Bercy comme point de chute. À noter que près de 44 % des usagers partent de Paris et 60 % d'entre eux ont pour destination finale Paris. La gare de Bercy offre donc une localisation idéale pour les usagers qui atterrissent intramuros. Dès lors, on peut comprendre l'inquiétude des opérateurs. Si les futurs points d'arrêt se trouvent éloignés de Paris, cela pourrait dérouter leurs fidèles usagers. L' offre de FlixBus et celle de BlaBlaCar perdrait en attractivité.

Patricia Pelloux, de l'Atelier parisien d'urbanisme, suggère également un réseau intra-muros pour éviter de simplement remplacer un problème par un autre. Les opérateurs, tout en reconnaissant les problèmes à Bercy, expriment leur déception face au manque de dialogue, mais voient aussi une « opportunité » pour créer une gare routière calquée sur le modèle de celles des autres grandes villes européennes.

Affaire à suivre !

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Fermeture de la gare routière de Bercy : plus de FlixBus ni Blablacar ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis