Un tiers des Français veut quitter la France : qui sont-ils ?

Au lendemain de l’adoption de la loi Immigration, qui a fracturé un peu plus la société française, EconomieMatin a posé la question aux Français de savoir si le climat politique les inciterait à s’expatrier. Et c’est « oui » pour près d’un tiers des Français (30%), et plus de la moitié des jeunes du pays.

Cropped Favicon.png
Par Paolo Garoscio Modifié le 22 décembre 2023 à 14h21
quitter la france, sondage, jeunes, électeurs, expatriation

Les jeunes veulent quitter la France, les vieux veulent rester

A la question « Au regard du climat politique et de la situation économique actuelle du pays, seriez-vous tenté de quitter la France ? », posée par l’Institut OpinionWay dans ce sondage commandé par EconomieMatin et Taiga entre le 20 et le 21 décembre 2023, les Français sont loin d’être unanimes. Si c’est « oui » pour 30% des sondés et « non » pour 69% d’entre eux, d’importantes différences apparaissent.

Ainsi, ce sont les jeunes qui seraient le plus susceptibles de partir : 54% des interrogés ayant entre 18 et 24 ans ont répondu par la positive. Un taux qui chute ensuite avec l’âge : les 25-34 ans sont ne sont déjà plus que 37% à répondre oui. Et ce sont les seniors (+65 ans) qui y réfléchissent le moins : 83% répondent « non », 17% « oui ».

L’extrême droite et l’extrême gauche sont… les moins fidèles à la France

Lorsqu’on analyse les positions politiques des répondants, un paradoxe apparaît. Alors que le paysage politique tend vers la droite, comme le prouve l’adoption de la loi Immigration la semaine du 18 décembre 2023, il n’est pas étonnant de voir que les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (LFI) au premier tour de l’élection présidentielle de 2022 sont 39 % à être « tentés de quitter la France ». L'ex-candidat à la présidentielle avait en effet réussit à capter près de 65 % des électeurs de 18-35 ans au premier tour de l'élection présidentielle de 2022.

Par contre, n’en déplaise aux Patriotes, l’extrême droite n’est pas en reste. Les Français qui ont voté pour Marine Le Pen (RN) et Éric Zemmour (Reconquête) sont un tiers (36 %) à réfléchir à faire de même. Les électeurs de Marine Le Pen à l'élection présidentielle de 2022 apparaissaient comme étant les moins satisfaits de leur vie (46 % d'entre eux pas satisfaits du tout), 31 % d'entre eux étant âgée de moins de 35 ans. Pour les Français ayant voté pour Éric Zemmour, ce pourcentage est directement lié à la question de l'immigration et la crainte du grand remplacement.

Inversement, c’est chez les électeurs d’Emmanuel Macron qu’on trouve le moins de possibles expatriés : 14 %. Cela pourrait être partiellement dû au profil des électeurs d'Emmanuel Macron qui semblent peut-être moins touchés par la question du pouvoir d'achat et de l'immigration :  41 %, lors du premier tour de 2022, étaient âgés de plus de 70 ans et 35 % étaient des cadres. Des chiffres qui confirment un fossé générationnel croissant en France. La part des abstentionnistes qui envisagent de quitter la France quant à elle s'élève à 38 %, un chiffre qui peut s'expliquer par leur méfiance à l'égard de la politique. Des chiffres qui font écho au sondage d'avril 2023 d' Ifop pour le JDD qui indiquait que 72 % des Français sont pessimistes pour l'avenir de la France.

Une lassitude qui va conduire à quitter la France ?

Pour Bruno Jeanbart, directeur des études politiques et vice-président d’OpinionWay, « ce sondage confirme une forme de lassitude et de désenchantement des Français à l’égard de leur pays, que toutes nos enquêtes sur la défiance enregistrent. A l’heure où l’on parle tant d’immigration dans le débat, le risque de voir nos jeunes émigrer n’est pas à négliger ».

À noter qu'un sondage réalisé en novembre 2013 par Toluna Quicksurveys pour EconomieMatin, avec les mêmes échantillons et quotas, révélait à l’époque que 49,9% des Français étaient susceptibles de quitter la France, en raison du marasme économique d’alors, avec notamment un chômage en hausse, à 10,1%.

Cropped Favicon.png

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Un tiers des Français veut quitter la France : qui sont-ils ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis