Rentrée 2023 : des milliers d’enfants handicapés laissés sur le carreau

Alors que la rentrée scolaire approche à grands pas, une réalité sombre se dessine pour de nombreux enfants en situation de handicap en France. L’Unapei, l’une des principales associations du secteur du handicap intellectuel, tire la sonnette d’alarme sur le manque criant de solutions adaptées pour ces élèves. Une situation qui interpelle et qui appelle à une prise de conscience collective.

Cropped Favicon.png
Par Paolo Garoscio Publié le 30 août 2023 à 10h54
Rentree 2023 Enfants Handicap Ecole Education Unapei Alerte

Handicap et scolarité : une rentrée compromise pour beaucoup

L'Unapei a mené une étude, publiée mardi 29 août 2023, sur un échantillon de 2.103 enfants suivis par ses antennes locales dans six régions françaises. Les chiffres sont alarmants : 23% de ces enfants n'ont « aucune heure de scolarisation » chaque semaine. De plus, 28% ont entre 0 et 6 heures de cours par semaine, 22% entre 6 et 12 heures, et seulement 27% bénéficient de plus de 12 heures d'enseignement hebdomadaire.

Lorsqu'ils sont scolarisés, ces enfants se retrouvent souvent dans des classes « non-adaptées » à leurs besoins. Prenons l'exemple de Noah, 8 ans, atteint de troubles autistiques. L’Unapei alerte sur le HuffingtonPost de sa situation, qui est loin d’être une exception.

Malgré quatre années d'attente pour intégrer une classe Ulis (Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire), spécialisée pour les élèves handicapés, il a été orienté vers un Institut médico-éducatif (IME). Faute de place, il rejoindra une classe de CE1 à la rentrée.

Les efforts du gouvernement sont insuffisants

Face à cette situation, le gouvernement affirme que « l'école pour tous est une priorité ». Fadila Khattabi, la ministre déléguée aux Personnes handicapées, met en avant la hausse du nombre d'enfants handicapés accueillis à l'école. Ils seront plus de 430.000 cette année, soit une augmentation de 34% depuis 2017. De plus, le nombre d'accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH) a progressé de 42% depuis même année.

Cependant, malgré ces chiffres encourageants, la réalité sur le terrain reste complexe. Sonia Ahéhéhinnou, vice-présidente de l'Unapei, s'interroge sur le financement et la mise en œuvre des projets annoncés, comme le déploiement d'une centaine d'Instituts médico-éducatifs au sein des écoles.

Enfants handicapés : des solutions à trouver

L'Unapei appelle à une « loi de programmation pluriannuelle de solutions » pour les élèves présentant des troubles du neurodéveloppement. Cette proposition vise à offrir une meilleure prise en charge et des solutions adaptées à chaque enfant, quel que soit son handicap.

Il est essentiel de repenser l'inclusion scolaire en France. Chaque enfant, quels que soient ses besoins, a le droit à une éducation de qualité. Il est temps d'agir pour que cette rentrée 2023 ne soit pas une nouvelle année de déception pour des milliers d'enfants et leurs familles.

Cropped Favicon.png

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Rentrée 2023 : des milliers d’enfants handicapés laissés sur le carreau»

Laisser un commentaire

* Champs requis