Menace terroriste : vigipirate, la France en alerte maximale

L’attentat de Moscou, survenu vendredi au Crocus City Hall, le vendredi 22 mars 2024, résonne jusqu’en France à quatre mois des Jeux Olympiques de Paris. En conséquence, le gouvernement, par la voix du Premier ministre Gabriel Attal, a annoncé le rehaussement du dispositif Vigipirate, plaçant, depuis dimanche 24 mars 2024, la France en « urgence attentat », son niveau d’alerte maximale.

Axelle Ker
Par Axelle Ker Modifié le 25 mars 2024 à 13h59
plan vigipirate, attentat, sécurité, alerte maximal, France, Moscou, Russie, Etat islamique, EI, vigipirate, Gabriel Attal, Premier ministre, défense, conseil de défense, Jeux olympique, Paris, 2024

Vigipirate : la France en « urgence attentat » après l'attaque de l'EI à Moscou

L'attentat à Moscou, revendiqué par l'État Islamique (EI), a coûté la vie à au moins 137 personnes et blessé près de 200 autres. Il s'agit de l'attaque la plus sanglante sur le sol russe depuis plus d'une vingtaine d'années, et de la plus meurtrière de l'EI en Europe. Suite à cet événement, le Premier ministre, Gabriel Attal, a annoncé sans délai le rehaussement du plan Vigipirate sur X (ex-Twitter) à l'issue d'un conseil de défense exceptionnel, dimanche 24 mars 2024. « Compte tenu de la revendication de l’attentat par l’État islamique et des menaces qui pèsent sur notre pays, nous avons décidé de rehausser la posture Vigipirate à son niveau le plus élevé : urgence attentat ».

Les actions engagées sous ce niveau d’alerte sont vastes et visent à renforcer la sécurité dans les lieux publics et les points névralgiques. Il autorise notamment l’interdiction d’accès aux établissements scolaires pour les parents d’élèves ou encore l’annulation des sorties scolaires. La mobilisation continue des Sentinelles sur l'ensemble du territoire sera également réélevée, passant ainsi de 3.000 à 7.000 minimum. Ce niveau d'alerte enclenche par ailleurs un renforcement des mesures de fouille dans tous les lieux publics. « Le Premier ministre a demandé au Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, placé sous son autorité, de convoquer - ce lundi 25 mars 2024 - une réunion associant l’ensemble des services de sécurité impactés par le rehaussement du niveau Vigipirate », précise Matignon

Un groupe islamique déjà présent en Europe

L'attaque du Crocus City Hall met en exergue la menace persistante que représente l'EI et renforce les inquiétudes liées à l'accueil des Jeux Olympique de 2024 sur le territoire français. L'attentat de Moscou rappelle le douloureux souvenir du Bataclan (2015), notamment en ce qui concerne la capacité d'organisation et la détermination de l'EI. « L’attaque a été menée par quatre combattants de l’État islamique armés de mitrailleuses, d’un pistolet, de couteaux et de bombes incendiaires », s'est vanté le mouvement islamique sur son groupe Telegram.

Le dernier enclenchement de l'alerte « urgence attentat » avait eu lieu au mois d'octobre 2023 suite à l'assassinat de Dominique Bernard par un islamiste. Le plan Vigipirate avait été abaissé à son niveau 2 à la mi-janvier 2024. Mais comme le précise le communiqué de Matignon : « la revendication de l’attentat de Moscou provient de l’État islamique au Khorassan - actif depuis les années 2010 en Syrie. Or, cette organisation menace la France et a été impliquée dans plusieurs projets d’attentats récents déjoués dans plusieurs pays d’Europe, dont l’Allemagne et la France ». Les Jeux Olympiques représentent par conséquent une cible privilégiée pour l'EI. D'autant plus que, comme le rappelait le déjà le directeur de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Nicolas Lerner, à l'occasion de la préparation du dispositif de sécurité pour le Nouvel an :  le conflit israélo-palestinien a fortement alimenté le sentiment anti-occidental et il a « indéniablement » des « conséquences directes sur la menace en France ».

Axelle Ker

Diplômée en sciences politiques et relations internationales, journaliste chez Économie Matin & Politique Matin depuis septembre 2023.

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Menace terroriste : vigipirate, la France en alerte maximale»

Laisser un commentaire

* Champs requis