Uniforme à l’école : l’idée séduit déjà la droite

La proposition de Gabriel Attal d’instaurer un uniforme à l’école a suscité de vives réactions, tant positives que négatives. Alors que certaines communes, comme Béziers, sont prêtes à expérimenter cette idée, d’autres s’interrogent sur son efficacité réelle.

Cropped Favicon.png
Par Nicolas Egon Publié le 10 août 2023 à 12h30
Uniforme-a-lecole-proposition-Gabriel-Attal

Gabriel Attal propose l'uniforme à l'école

Gabriel Attal, le nouveau ministre de l'Éducation nationale, a récemment exprimé son intérêt pour l'expérimentation du port de l'uniforme à l'école. Cette proposition, qui intervient dans un contexte de débats sur l'autorité à l'école et les tenues religieuses, vise à renforcer le respect de l'autorité et à préserver le caractère laïc de l'école. Toutefois, le ministre se montre prudent, soulignant que l'uniforme n'est pas une solution miracle aux problèmes rencontrés dans le milieu scolaire. Il précise que cette expérimentation ne pourrait avoir lieu que si la communauté éducative d'un établissement en fait la demande.

La proposition de Gabriel Attal s'inscrit également dans une démarche plus large de lutte contre le harcèlement scolaire. Le ministre a annoncé la prise de deux décrets visant à renforcer les mesures contre ce fléau. L'un permettra de changer d'école pour l'élève harceleur plutôt que pour la victime, et l'autre donnera la possibilité de sanctionner un élève responsable de cyberharcèlement envers un élève d'un autre établissement.

L'expérimentation dans les communes : l'exemple de Béziers

Suite à la proposition du ministre, plusieurs villes se sont montrées intéressées par l'idée. C'est le cas de Béziers, dont le maire, Robert Ménard, s'est porté volontaire pour expérimenter le port de l'uniforme dans les écoles de sa commune. Selon lui, l'uniforme pourrait être une solution partielle à certains problèmes, tels que la « course à la mode », les inégalités sociales ou encore le harcèlement scolaire. Il estime que l'uniforme permettrait de juger les élèves sur leurs compétences et non sur leur apparence.

Cependant, l'idée n'est pas nouvelle. Certains établissements, notamment outre-mer, ont déjà instauré une forme d'uniforme ou de tenue imposée. En métropole, le port de l'uniforme est plus rare, bien que certains établissements spécifiques, comme les lycées de la Défense ou les maisons d'éducation de la Légion d'honneur, l'imposent.

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Uniforme à l’école : l’idée séduit déjà la droite»

Laisser un commentaire

* Champs requis